Drame de Seytenga : La CEDEAO dit être « attristée, indignée et dans la stupeur »

Ce 15 juin 2022, la Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a exprimé sa compassion au Burkina Faso suite au drame de Seytenga.

Stupeur et indignation, c’est ce que la Commission Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dit avoir ressenti en apprenant la mort de soixante-dix-neuf civils , à la suite d’une attaque terroriste contre des populations de la commune de Seytenga le 12 juin 2022.

« En ces circonstances douloureuses, le Président de la Commission de la CEDEAO présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Le Président de la Commission de la CEDEAO Condamne fermement ces attaques barbares et exprime au Gouvernement de la Transition et au Peuple burkinabé, sa compassion et sa solidarité », lit-on dans le communiqué publié à ce sujet.

Les responsables de la CEDEAO ont par ailleurs rappelé que ce massacre intervient quelques jours après l’attaque de la Brigade territoriale de Gendarmerie de ladite commune qui avait fait plus d’une dizaine de morts au sein des gendarmes.

Il faut noter qu’un deuil national de 72 heures a été décrété par le président du Faso, Sandaogo Damiba, depuis le 14 juin 2022.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page