Prix PaxSahel 2023 : Amadou Zeba de Faso7 sacré dans la catégorie presse écrite et en ligne

La soirée du 1er décembre 2023 a marqué la remise des prix du concours PaxSahel organisé par le Réseau d’Initiatives de Journalistes (RIJ). Pour cette édition, 37 œuvres venues du Mali, du Niger et du Burkina Faso étaient en compétition. Dans la catégorie presse écrite et en ligne, c’est Amadou Zeba, le rédacteur en chef de Faso7 qui a remporté le prix avec son article « Élèves déplacées internes à Ouahigouya : silencieuses victimes résilientes ».

Pour la 7e édition du prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits, 37 œuvres étaient en compétition dans la catégorie presse écrite et en ligne, c’est Amadou Zeba rédacteur en chef de Faso7 qui a été sacré. Pour le lauréat, ce prix « en tant que journaliste, est le couramment d’un travail ». Il fait savoir également que sa satisfaction, il la tire du fait d’avoir pu représenter les élèves déplacés internes de Ouahigouya à travers son article.

Dans la catégorie, Radio, c’est Issa Omar Attiyé de Savane Médias avec son œuvre « Bougnam ou le prix de la résistance » qui se hisse à la première place. Quant à la catégorie Télé et MOJO, c’est Amandine Lalsaga qui rafle le prix avec son œuvre « Femmes déplacées Internes : les voies de la résilience ».

Une photo de famille avec l’ensemble des lauréats – © Faso7

Sur la tenue du prix, Pascal Yemboini Thombiano, representant le ministre de la communication, Jean Emmanuel Ouédraogo, patron de la cérémonie, a laissé entendre que c’est une innovation dans le domaine de l’information. Ce prix, dit-il, permet aux journalistes de se positionner comme étant des vecteurs de paix. Pour lui, cela n’est pas une « entreprise vaine ».

« Selon l’utilisation qui en est faite, les médias peuvent être des vecteurs d’un vivre-ensemble ou être un facteur aggravant. Cette initiative est à saluer pour le fait qu’elle permet aux journalistes de se positionner comme des acteurs de paix », a-t-il déclaré.

Satisfait d’avoir remporté le pari de la tenue de cette édition, le coordinateur du RIJ, Jean Kaboré, a remercié l’ensemble des acteurs. Pour lui, le bilan est largement satisfaisant. Il est à noter que lors de cette édition du prix PaxSahel, deux prix spéciaux ont été décernés. Il s’agit du prix Dr Ampethé Koffi et du prix G5 Sahel.

Lire l’article primé 👉🏾 Élèves déplacés internes à Ouahigouya : Silencieuses victimes résilientes

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page