Pascal Zaïda : « La mission de restauration n’est pas impossible »

La Coordination Nationale pour une Transition Réussie (CNTR) a animé une conférence de presse ce mercredi 8 juin 2022 pour se prononcer sur la situation nationale.

Pour le coordonnateur national du CNTR, Pascal Zaïda, les actions entreprises par les Forces armées nationales ainsi que les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) depuis quelques jours ont permis d’engranger des résultats « satisfaisants » sur le terrain de la lutte contre le terrorisme.

« La reprise de certaines zones tombées aux mains de groupes terroristes, la neutralisation de certains chefs terroristes et la sécurisation de convois de ravitaillement dans les localités à fort défi sécuritaire annoncés la semaine écoulée au cours d’une conférence de presse par le lieutenant-colonel Yves Didier Bamouni, constituent des motifs d’espoir pour des lendemains meilleurs », a-t-il laissé entendre.

Ces résultats engrangés confortent Pascal Zaïda dans sa conviction selon laquelle « la mission de restauration de l’intégrité territoriale est certes titanesque, mais elle n’est pas impossible ». Afin de mener à bien cette mission de sécurisation et de restauration du territoire, le membre de l’Assemblée législative de Transition a invité le président de Faso à instaurer l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national.

Par ailleurs, les membres de la Coordination Nationale pour une Transition Réussie ont appelé l’ensemble des Burkinabè à effectuer une solidarité agissante envers les personnes déplacées internes, afin de pouvoir faire face à la crise humanitaire que traverse également le pays. Ils ont également exhorté le Chef de l’Etat à instaurer l’état d’urgence humanitaire sur l’ensemble du territoire.

Le Président du Faso appelé à engager des consultations

Au cours de cette conférence de presse, le coordonnateur national du CNTR a fustigé certains leadeurs politiques qui, selon lui, s’adonnent de plus en plus à un « activisme politique débordant ». Pour Pascal Zaïda, ces leaders politiques en question, ont pour ambition « malencontreusement peindre en noir » les initiatives entreprises par les autorités de la Transition, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Pour lui, ces acteurs politiques en question cherchent à refaire surface après avoir contribué à l’échec du pouvoir de l’ancien président Roch Kaboré.

Toutefois, il a invité le président du Faso à initier de larges concertations dans le sens d’unir tous les fils et filles du pays face aux défis de l’heure . « Alors, face aux différentes critiques souvent objectives, nous invitons le Président Paul Henri Damiba à engager de larges concertations et consultations afin de fédérer toutes les énergies. Et c’est en intégrant dans la démarche les exigences diverses qu’on pourra avoir une nation unie et solidaire résolument engagée dans sa quête permanente du mieux-être », a affirmé Pascal Zaïda.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page