Lutte contre le terrorisme : Des localités désormais contrôlées par l’armée burkinabè, selon le COTN Yves D. Bamouni

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les Forces de Defense et de Sécurité (FDS) poursuivent des opérations sur le territoire national. Le Commandant des Opérations du Théâtre National (COTN), Yves D.  Bamouni  a présenté  ce vendredi 3 juin 2022, au cours d’un point de presse, les différentes actions des deux dernières semaines.

Afin de mieux appréhender les actions menées dans le cadre de la sécurisation du territoire national, le Commandant des Opérations du Théâtre National (COTN)   Yves D. Bamouni a animé un point de presse. Il a laissé entendre que la contribution des populations est toujours souhaitée et a  rappelé que l’union des fils et filles du Burkina Faso est  une des conditions décisives dans la lutte contre le terrorisme.

«Une certaine forme de terrorisme qui favorise ce genre d’incident ».

Sur la question des enlèvements de citernes, il  a noté que c’est  une « certaine forme de terrorisme qui favorise ce genre d’incident ».

« Toute fois, nous sommes engagés dans des opérations pendant que les enquêtes se mènent sur la nature criminelle ou non de ce type d’enlèvement. Nous avions réussi en février dernier à retrouver une des citernes enlevée dans la zone de Gorom et la neutraliser. Du reste, des mesures préventives sont en cours pour mitiger de tel risque et c’est l’occasion pour moi d’inviter les transporteurs et tous ceux œuvrant dans le domaine des matières sensibles à mieux se coordonner avec les FDS, pour ne pas se retrouver complice directs et indirects des groupes armées terroristes », a-t-il expliqué.

Au cours du point de presse, le Ltd-col Yves D. Bamouni a affirmé que l’offensive des FDS a permis d’obtenir plusieurs résultats. Dans le Centre-Nord, une vingtaine de terroristes ont été neutralisés dans les opérations des FDS qui durent depuis près de 3 semaines.

Toujours selon ses détails, depuis le 19 mai 2022, dans la région du Nord, les actions offensives combinant les moyens aériens et artilleries se déroulent avec pour bilan la destruction de bases terroristes dont  Rimbolo et  Kouroukanga, et la neutralisation d’une cinquantaine de terroristes et la récupération de matériels divers.

« Ces groupes terroristes ne défendent aucune cause légitime »

Dans la zone de la Boucle du Mouhoun, des actions des FDS ont permis de neutraliser « 39 terroristes » au cours d’accrochage avec les groupes de ladite zone.

Selon le COTN, les FDS sont de plus en plus engagés dans l’offensive. « La montée en puissance des forces poussent les groupes armées terroristes à s’en prendre aux populations en guise de représailles. Cela montre clairement que ces groupes terroristes ne défendent aucune cause légitime, encore moins la protection des populations civiles », a-t-il précisé.

Sur les opérations de ciblage, de cible à haute valeur ajoutée, les Forces Armées ont, grâce aux alertes et signalisation des populations, procédé à l’arrestation et la neutralisation de plusieurs personnes figurants sur la liste de personnes recherchées. Au cours des dernières semaines, deux importants chefs terroristes ont été ainsi neutralisés. « Il s’agit de Tidiane Djibrilou Dicko neutralisé lors des frappes aériennes dans la zone de Togomael, le 26 mai dernier. Il est responsable de plusieurs attaques contre les populations civiles dans la zone de Sigadji. Il a également planifié  de plusieurs embuscades contre les unités militaires sur l’axe Bourzanga-Djibo », a affirmé le COTN.

Sangaré Dembo, la figure 3 sur la liste de personnes recherchées par l’armée a aussi été neutralisé. « Il était l’un des leaders qui ont planifié l’attaque contre la maison d’arrêt et de correction de Nouna dans la nuit du 7 au 8 mai. Il a également orchestré une embuscade contre le GARSI de Barani le 9 mai dernier », a noté le Ltd-col Yves Bamouni, ajoutant qu’il a été neutralisé le 28 mai 2022.

Autres actions, les FAN ont assuré l’évacuation de 70 personnes menacées, de Madjoari vers Fada. Il a également précisé qu’il y a des localités qui sont sous contrôle des FDS et les populations y retournent.

Alice S. THIOMBIANO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page