Sergent Stéphanie Sow, la militaire amoureuse du ballon rond

Le Sergent Stéphanie Sow a la particularité de défendre le Burkina Faso dans deux domaines. La sécurité et le football. Elle est jeune et engagée dans l’armée de terre. Evoluant dans le club de l’Union Sportive des Forces Armées (USFA), ce personnel féminin de l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active (ENSOA) répond également présent dans l’équipe nationale des Etalons dames. A l’occasion du 8-Mars, Faso7 allume les projecteurs sur la footballeuse en treillis. 

Stéphanie Sow a rejoint l’armée en entrant par la porte de l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active (ENSOA) en 2016. Passionnée de sport, son intégration dans l’armée ne l’a pas empêchée de continuer à pratiquer l’une de ses passions, le football. En effet, depuis son enfance, Stéphanie Sow pratiquait déjà ce sport.

Dans les rangs de l’armée burkinabè, elle honore le drapeau national. Stéphanie Sow répond, comme tout autre militaire, aux missions qui lui sont assignées. « Tout ce qu’on me dit, je le fais normalement comme tout autre militaire sans exception », assure le sergent Sow Stéphanie.

Toutefois, ses supérieurs hiérarchiques lui ont toujours donné l’opportunité de pratiquer son sport favori, le football.  « Franchement, on ne m’a jamais empêchée de mener normalement mon sport. Quand je pars au service, dès qu’il est l’heure de mon entrainement, on me libère pour que je parte m’entrainer. Donc, je pense que les deux sont compatibles », relate-t-elle d’un ton rassurant.

Dans l’accomplissement de sa passion, même si elle a été très bien accompagnée par sa famille, plusieurs personnes ont toutefois tenté de la dissuader. « Il y a eu des gens qui ont essayé de me dissuader de ne pas pratiquer le football, que ce n’est pas un sport pour les filles, mais cela ne m’a pas empêchée de continuer normalement mon football », explique-t-elle.

« On ne m’a jamais empêchée de mener normalement mon sport »

Le dossard 6 de l’USFA, Sergent Stéphanie Sow, en entrainement sur le terrain de son club © Faso7

Au-delà de son club, l’USFA, ce personnel féminin de la Défense joue dans l’équipe nationale. C’est depuis 2013 que l’histoire commence avec les U20, et ce, avant même de rejoindre les rangs de l’armée. Latérale droite de l’équipe des Etalons dames, Stéphanie Sow peut également jouer à gauche. Une polyvalence qui vaut son pesant d’or.

Lire aussi ➡️ Aicha Charlotte Dao/Millogo, la policière qui défend le drapeau national en football

Celle qui a été formée à l’ENSOA a une très bonne collaboration avec les autres joueuses, tant civiles que policières. « Tout se passe bien avec les filles. On s’entend très bien. Comme partout, il y a de petites querelles, mais ça ne nous empêche pas d’évoluer normalement à l’USFA ainsi qu’à l’équipe nationale. C’est une famille. C’est une grande famille. Nous sommes toutes amoureuses du ballon rond », déclare-t-elle.

Stéphanie Sow joue également dans l’équipe des Etalons dames © Faso7

Le 8-Mars, pour la jeune dame de la 9e promotion des élèves sous-officiers d’active (ESOA) de l’ENSOA, est une journée exceptionnelle. « C’est une journée extraordinaire», dit-elle. Et pour célébrer cette journée, de petites sorties soit au sein de l’équipe soit avec d’autres amies sont organisées. « On choisit un coin, on part, on se divertit et chacun rejoint sa maison », précise Stéphanie Sow.

Soucieuse de ses frères d’armes présents sur les théâtres des opérations, la joueuse leur envoie ses encouragements. « Nous savons que ce n’est pas facile. Donc, ce qu’on peut faire, c’est prier pour eux, leur souhaiter du courage. Ce n’est pas facile, tout le monde voit la réalité », s’est prononcée la joueuse de l’USFA. Elle a un grand souhait pour le pays : « Que la paix revienne au Burkina Faso ».

Alice Suglimani THIOMBIANO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page