Mali : Le gouvernement met en garde contre la « violation de son espace aérien »

Dans un communiqué publié ce 12 janvier 2022, le Colonel Abdoulaye Maïga, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, porte-parole du gouvernement de la transition de la République du Mali, a indiqué qu’un aéronef de l’armée française « de type A400 immatriculé FRBAN » a effectué un vol sur le « trajet Abidjan-Gao-Abidjan », le 11 janvier 2022.

Selon le communiqué, l’aéronef en question avait éteint son transbordeur et coupé la communication avec les organismes maliens de contrôle aérien dans le but de ne pas de faire identifier. « En dépit de cette manœuvre frauduleuse, les capacités de défense nationales récemment acquises, ont permis d’identifier et tracer la trajectoire de l’avion », précise le communiqué.

A en croire le Colonel Abdoulaye Maïga, le gouvernement malien a dénoncé auprès des autorités françaises, ce qu’il considère comme étant une « violation de son espace aérien ».

Il faut noter que lors du sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu à Accra le 9 janvier 2022, les chefs d’Etat ont décidé de la fermeture des frontières terrestres et aériennes des pays membres de la communauté avec le Mali. Sans grande surprise, le président français Emmanuel Macron, au lendemain du sommet, a clairement approuvé la décision des chefs d’Etat de la CEDEAO.

De son côté, le Mali a également décidé de fermer ses frontières avec les pays membres de la CEDEAO, excepté la Guinée du Colonel Mamadi Doumbouya, comme le veut le principe de la réciprocité.

Lire aussi👉La Guinée se démarque des sanctions de la CEDEAO contre le Mali

En lien avec l’aéronef français, le ministre malien de l’Administration territoriale et de la décentralisation a mis en garde contre une toute violation de son espace aérien. « Le Gouvernement tout en prenant à témoin l’opinion nationale et internationale, décline toute responsabilité relative aux risques auxquels les auteurs de ces pratiques pourraient s’exposer, en cas de violation de notre espace aérien », peut-on lire dans le communiqué.

Lire aussi👉Assimi Goïta : «La CEDEAO et l’UEMOA se sont assumées, nous en feront autant»

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité