Coupure de la connexion mobile : La ligue des consommateurs monte au créneau

Un huissier a été saisi, le dimanche par la Ligue des consommateurs du Burkina Faso suite à la coupure de la connexion mobile, constatée dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 novembre 2021. Ce lundi 22 novembre 2021, elle n’était pas encore rétablie.

Faso7 a contacté ce lundi 22 novembre 2021, dans la soirée, Gilbert Somda, le 2e vice-président de la Ligue des consommateurs du Burkina Faso. Regrettant l’inexistence de la connexion mobile, il a confié que des actions sont en cours pour rétablir les consommateurs dans leurs droits. Un avocat a été désigné à cet effet.

« L’avocat a rédigé des sommations interpellatives que nous allons remettre à l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, ndlr), et aux trois sociétés de téléphonie. Et ensuite, nous allons déposer une plainte en bonne et due forme », a confié Gilbert Somda à Faso7.

Lire aussi 👉 « Chômage technique » pour des Burkinabè après la coupure de la connexion mobile

Par ailleurs, il informe que d’autres actes sont en cours dont la saisie d’un juge afin que les compagnies de téléphonie mobile  « rétablissent rapidement les choses, parce que ça ne peut pas continuer ainsi », soutient le 2e vice-président de la Ligue des consommateurs du Burkina Faso.

En sus de ces points, la Ligue des consommateurs du Burkina Faso entend déposer une plainte contre l’ARCEP et les trois réseaux et téléphonie mobile. « Pour le moment, ce n’est pas encore déposé », a-t-il précisé ce lundi 22 novembre 2021 dans la soirée.

Il faut noter que la coupure de la connexion mobile intervient dans un moment de contestation au Burkina Faso. Des organisations de la société civiles (OSC), à travers des manifestations depuis quelques semaines, appellent à la démission du Président du Faso, Roch Kaboré, au regard de la situation sécuritaire qui s’aggrave.

Lire aussi 👉 Burkina Faso : Un convoi militaire français bloqué à Kaya par des manifestants

Par ailleurs, un convoi de l’armée français avait été pris à parti par des manifestants à Kaya, dans la Région du Centre-nord pays. Ceux-ci manifestaient contre la présence des forces françaises au Sahel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité