« Deal » du conseiller spécial du Président du Faso : Éric BOUGOUMA dit n’être au courant de rien

Le ministre des infrastructures Éric BOUGOUMA a tenu à démentir ce 30 juin 2020 son implication dans l’affaire des bandes sonores circulant sur les réseaux sociaux et qui impliqueraient le conseiller spécial de Roch Kaboré, Adama Kanazoé dans une affaire de corruption. Il s’agit dans les enregistrements sonores d’un marché de construction de route obtenu maladroitement par Adama Kanazoé en contrepartie de plusieurs millions de francs.

Le ministre a fait savoir « qu’aucun marché de travaux de la RN15 n’a été attribué, d’aucune manière et à aucun moment à Monsieur Adama KANAZOE. Je n’ai jamais eu connaissance ni d’une sous-traitance, ni d’un lien quelconque entre Monsieur Adama KANAZOE et une quelconque entreprise dans le cadre d’un marché de travaux sur la RN15 ».

Par ailleurs Éric BOUGOUMA a fait savoir que son ministère est « est résolument engagé à travailler dans la transparence, avec pour seul but d’offrir des infrastructures de qualité aux usagers de nos routes » et qu’il « serait faux et diffamatoire toute allégation tendant à faire croire qu’il aurait trempé dans une quelconque machination. »

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page