Assemblée Générale 2024 des Transitaires du Burkina Faso : Renforcement des capacités et bilan annuel au programme

L’association professionnelle des transitaires, commissionnaires en douanes agréés du Burkina Faso (APTCD-BF) a tenu sa première assemblée générale ordinaire de l’année, ce 30 mai 2024 à Ouagadougou. À cette occasion, deux communications cruciales ont été présentées pour renforcer les capacités de ses membres, portant sur l’Observatoire pour la célérité des opérations douanières (OCOD-BF) et le Système de liaison virtuelle pour les opérations d’importation et d’exportation (SYLVIE). L’association a également dressé le bilan moral et financier de l’année écoulée.

Cette assemblée vise, selon le premier responsable de l’association, à créer un cadre d’échanges entre les transitaires et commissionnaires en douanes agréés (CDA). Cette rencontre a connu une participation moyenne du fait de la volonté des organisateurs de se retrouver avec seulement les responsables des CDA. « On veut parler entre nous, entre responsables de notre structure, être professionnels entre nous et bien travailler », a indiqué Julien Zoungrana, président de l’APTCD-BF.

Julien Zoungrana, président de l’APTCD-©Faso7

Avant d’établir les différents bilans, les participants ont eu droit à une première communication qui a porté sur les objectifs et les missions de l’Observatoire pour la célérité des opérations douanières au Burkina Faso (OCOD-BF). Cet observatoire joue un rôle clé dans l’amélioration de l’efficacité des processus douaniers en surveillant et en analysant les délais des opérations.

« Les commissionnaires en douane agréés jouent un rôle formidable et essentiel dans l’établissement des déclarations. Et ce sont ces derniers qui peuvent voir si effectivement est-ce que les engagements qui sont pris de part et d’autre sont respectés. Et si c’est le cas, tant mieux. Si ce n’est pas le cas, ils vont interpeller l’OCOD et l’OCOD verra qui toucher pour que ces engagements soient respectés », a indiqué le colonel des douanes Robert Kontongom, président de l’OCOD.

Robert Kontongom, président de l’OCOD-BF-©Faso7

La seconde communication a présenté le Système de liaison virtuelle pour les opérations d’importation et d’exportation (SYLVIE). Ce système innovant vise à simplifier et à sécuriser les transactions douanières en permettant une gestion en ligne des formalités. Grâce à cette plateforme, les transitaires peuvent soumettre et suivre leurs déclarations en temps réel, réduisant ainsi les erreurs et les retards.

Outre ces présentations, l’assemblée générale a été l’occasion pour l’association de dresser le bilan moral et financier de l’année écoulée. Le président de l’association a souligné les progrès réalisés en 2023, notamment en termes de renforcement de capacités des différents membres. Le bilan financier globalement positif a révélé une gestion prudente et efficace des ressources malgré la crise économique et la situation sécuritaire.

Edwige OUOBA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page