48 heures de la culture de l’Afrique Centrale : Une édition pour faciliter l’intégration africaine

La 2e édition des 48 heures de la culture de l’Afrique Centrale a ouvert ses portes le samedi 25 mai 2024, au Musée national de Ouagadougou. Organisé par l’Association Team Canards, ce rendez-vous culturel se tient du 25 au 26 avril 2024 et est un cadre de promotion de la culture de l’Afrique Centrale et d’intégration entre les peuples africains.

La 2e édition des 48 heures de la culture de l’Afrique Centrale est placée sous le thème « Paix, cohésion sociale et vivre-ensemble ». Au programme, ce sont des expositions-ventes, des prestations d’artistes, une conférence, une animation culturelle ainsi que des stands gastronomiques qui vont rythmer ces 48 heures.

L’objectif de ce festival, selon Maxime Nadjinabé, vice-président de l’Association Team Canard, est de faire découvrir la culture de l’Afrique Centrale, de la valoriser ainsi que de faciliter l’intégration entre les peuples africains.

« Nous sommes à notre deuxième édition des 48 heures de la culture de l’Afrique centrale. Cette festivité réunit beaucoup plus les pays de l’Afrique centrale. Mais, nous avons choisi pour la diversification et l’inclusion qui conviennent aux différents frères de l’Afrique de l’Ouest, vu que nous résidons dans leur zone, pour partager nos différentes cultures, nos mets, nos religions et faciliter cette intégration », a-t-il indiqué.

Moussa Kaba, ressortissant guinéen et secrétaire administratif du Conseil des Guinéens vivant au Burkina -©Faso7

Il faut noter que pour cette édition, c’est la République de Guinée qui est le pays invité d’honneur. Moussa Kaba, ressortissant guinéen et secrétaire administratif du Conseil des Guinéens vivant au Burkina, a salué les initiateurs d’avoir associé la République de Guinée à cet événement culturel et d’intégration. Pour lui, cette activité est un cadre pour les différents pays d’exprimer leur culture et de montrer la solidarité entre les peuples africains.

« L’Afrique doit s’unir. On ne doit plus parler encore de l’Afrique centrale, de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique du Sud ou de l’Afrique du Nord. On doit parler de l’Afrique maintenant. Le temps du régionalisme est fini. Nous devons voir dans la même direction », s’est-il exprimé.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page