Sport : Une soirée de boxe pour promouvoir les relations russo-burkinabè

Le Burkina Faso va vivre une soirée de gala de boxe le 25 mai 2024 à Ouagadougou à partir de 19 h 00. Boxeurs russes contre boxeurs burkinabè, l’œuvre est d’African Initiative en collaboration avec la Fédération Burkinabè de Boxe (FBB) et la Fédération Russe de Boxe. Ce 24 mai 2024, la FBB et African Initiative ont présenté les contours de la soirée et les raisons de l’organisation du gala de boxe russo-burkinabè.

Des boxeurs russes contre des boxeurs burkinabè dans les catégories des 51 kg, 71 kg, 75 kg, et 80 kg. Deux matchs en lever de rideau. 51 kg ; Boris Gnoumou vs Romaric N’Do. 80 kg ; Ousmane Pagbelem vs Kalifa Konaté. Dans la catégorie soirée de gala, ce sont les combats des 51 kg, Oumar Sana vs Syphan Gurbanov, les 71 kg Raymond Sanou vs Sergon Bagdasarian, les 75 kg, Inoussa Bado vs Shakkobzhon Shukupov et 80 kg, Ahmed Bassolé vs Salama Rabadanov qui seront à l’honneur.

Selon Azenwo Ayo, président d’African Initiative, le Burkina Faso tente de renforcer ses relations avec la Russie. Des partenariats sont signés et des collaborations naissent. C’est pourquoi African Initiative a décidé de s’intéresser au sport, la boxe pour faciliter le renforcement des relations russo-burkinabè.

« La fédération russe de Boxe suit de très près cette compétition. Je suis sûr que de cette compétition vont naître des collaborations qui seront bénéfiques pour la boxe burkinabè. Par le passé, il y a eu une collaboration entre le Burkina Faso et la Russie au niveau de boxe. Elle s’est rompue pour des raisons politiques. Mais aujourd’hui, nous sommes sur une bonne dynamique », a déclaré Azenwo Ayo.

De son côté, Jérémie Bouda, président de la FBB a expliqué que ce gala sera un tremplin pour les boxeurs. Son souhait est qu’il sonne comme la renaissance de la collaboration entre la FBB et la Fédération Russe de Boxe surtout dans le domaine de la formation. Il fait savoir que ce gala doit permettre de remettre la boxe burkinabè sur la carte des sports qui comptent au Burkina Faso et qui produisent des champions.

« Notre souhait est de revoir la boxe à sa place au Burkina Faso. Bien vrai que le monde de la boxe semble silencieux à bien des égards, mais il y a du travail qui est fait notamment avec la tenue régulière des championnats nationaux. Toutefois, il est très important pour se développer, de nouer des partenariats et ce gala va permettre de la faire. Nous avons l’occasion de présenter nos boxeurs et de dire au monde que la boxe est toujours vivante », a lancé Jérémie Bouda.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page