Burkina Faso : Échanges francs et directs entre le Capitaine Ibrahim Traoré et des VDP

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, Chef suprême des Armées, a échangé le jeudi 23 mai 2024, avec les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP). Ces échanges francs et directs ont permis aux VDP de présenter au Chef de l’Etat leurs doléances.

« Beaucoup d’entre vous ont payé de leur vie. Mais vous continuez à résister. Je vous rends donc hommage », a affirmé le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, ce jeudi 23 mai 2024, à Ouagadougou. S’ adressant à ces VDP, il leur a témoigné sa reconnaissance pour leur engagement auprès des Forces de Défense et de Sécurité dans la reconquête du territoire.

« Cette guerre, c’est pour nous sortir de l’esclavage. Soit on accepte de combattre soit on reste esclave », a-t-il déclaré.

Il a, à cet effet, appelé les VDP à se battre pour libérer la terre de leurs ancêtres. « Ne dormez pas. Qu’il pleuve, qu’il vente. Il faut combattre les ennemis de la Nation. C’est sans pitié », a invité le Chef Suprêmes des Armées.

Au cours de ces échanges, le Chef de l’Etat a dit aux combattants que le Burkina Faso amorce la deuxième phase de la guerre contre le terrorisme. Il s’agit de l’aménagement du terrain et les VDP seront appelés à sortir de leurs communes pour défendre des lignes.

Le Capitaine Ibrahim Traoré a donné des conseils et des orientations aux VDP, afin de les aider à une bonne protection dans cette guerre et à user des potentialités culturelles pour cette lutte.

Le commandant de la Brigade des Volontaires pour la Défense de la Patrie (BVDP), le Lieutenant-colonel Thomas Sawadogo, présent, à cette rencontre a laissé entendre que le Chef de l’Etat suit les actions des VDP et veille à leur doter des moyens conséquents pour la lutte. « Vous êtes allés au-delà des attentes des VDP », a-t-il dit.

Les porte-parole des VDP venus des treize régions ont soumis au Chef de l’Etat leurs doléances. Il s’agit entre autres du besoin d’équipements, d’opérations d’envergure, de la prise en charge sociale, de la contribution à l’offensive agricole, aux formations ou recyclages et de leur réinsertion socioprofessionnelle. En réponse à ces préoccupations qui lui ont été présentées, le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, a assuré de la prise en compte de ces besoins.

Il a leur a alors informé de l’acquisition d’équipements et du lancement d’un recrutement dans l’armée auquel les VDP peuvent prendre part.

Avant de terminer, le Chef de l’Etat a déclaré que des opérations d’envergure sont prévues pour les semaines à venir.

Notons que le Capitaine Ibrahim Traoré a rendu hommage aux combattants et combattantes qui se sont engagés aux côtés des Forces de défense et de Sécurité pour défendre le Burkina Faso.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page