« Les Américains sont restés sur notre sol sans rien faire quand les terroristes tuaient nos populations » (Mohamed Lamine Zeine)

Dans un entretien accordé au Washington Post et rapporté par nos confrères de la VOA, Mohamed Lamine Zeine, Premier ministre du Niger, est revenu  sur les raisons qui ont poussé le Niger à demander le départ des troupes américaines du sol nigérien. Selon ses propos, le départ des troupes américaines du Niger se justifie par le fait que les officiels américains ont proféré des menaces à l’endroit du Niger.

Mohamed Lamine Zeine a déclaré au Washington Post que les autorités nigériennes ont décidé de demander le retrait des troupes américaines du Niger à partir du moment où les officiels américains ont commencé à proférer des menaces de sanctions à l’endroit du Niger et des autorités Nigériennes.

À écouter le Premier ministre du Niger, la secrétaire adjointe américaine aux affaires africaines, Molly Phee, lors de sa visite au Niger, a menacé le Niger de sanctions si le pays se hasardait à signer un accord pour vendre son uranium à l’Iran.

« Premièrement, vous venez ici nous menacer dans notre pays, ce qui est inacceptable, et vous venez nous dire avec qui nous pouvons avoir des relations, ce qui est également inacceptable. Et vous le faites avec un ton condescendant et un manque de respect (…). Les Américains sont restés sur notre sol sans rien faire quand les terroristes tuaient nos populations et brûlaient des communes. Ce n’est pas le signe d’amitié de venir sur notre sol et de laisser les terroristes nous attaquer. Nous avons vu ce que les États-Unis font pour défendre leurs alliés comme Ukraine ou en Israël »,  a constaté le Premier ministre, Mohamed Lamine Zeine.

Toutefois, il a indiqué que la fin des accords militaires entre le Niger et les États-Unis n’empêche pas une coopération économique et diplomatique gagnant-gagnant entre les deux pays. Pour lui, si des investisseurs américains sont partants à faire des investissements en terre nigérienne, ils seront les bienvenus. « Nous avons de l’uranium, du pétrole, du lithium. Venez, investissez, c’est tout ce que nous voulons », a lancé Mohamed Lamine Zeine.

Une délégation américaine séjourne à Niamey pour discuter du plan de retrait des troupes américaines demandé par le Niger en avril 2024. La délégation est conduite par Christopher Maier, adjoint au secrétaire à la Défense chargé des opérations spéciales et des conflits de faible intensité. Au cours des premières heures des travaux, le Niger et les États-Unis ont trouvé un accord pour un retrait des 1100 soldats américains du sol Niger. Le processus de retrait prendra quatre mois et s’achèvera le 15 septembre 2024.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page