Burkina Faso : Des chefs de groupe de VDP du Centre-Ouest à l’école des droits humains

La Brigade des Volontaires pour la Défense de la Patrie a lancé ce mardi 7 mai 2024, une session de formation au profit des chefs de groupes des VDP. Ces formations ont pour objectif d’outiller les chefs de groupe des VDP, sur le respect des droits humains dans la lutte contre le terrorisme.

Après la formation des formateurs des VDP sur la prise en compte des droits humains dans les opérations, c’est au tour des VDP, à travers leurs chefs de groupe et adjoints. Cette session de formation de 48 heures a été lancée ce mardi 7 mai 2024 à Koudougou.

Selon le Lieutenant-Colonel Thomas Savadogo, Commandant de la Brigade des Volontaires pour la Défense de la Patrie (BVDP), cette formation des chefs de VDP et leurs adjoints consiste à leur donner des rudiments nécessaires pour implémenter et faire respecter les droits humains par leurs collègues VDP.

“ Le choix porté sur les chefs de groupe s’explique par le fait qu’ils soient des meneurs d’hommes. Et en tant que leaders, ils peuvent user de leur autorité pour faire comprendre l’impérieuse nécessité de concilier les objectifs militaires et le respect des droits humains”, a-t-il déclaré.

Il a invité les participants à être attentifs aux enseignements qui leur seront donnés pour les aider à mieux guider et à réorienter l’action de leurs collègues VDP, mais aussi à accomplir la mission qui leur a été confiée notamment la protection des populations et de leurs biens, selon les règles édictées.

« Le choix porté sur les chefs de groupe s’explique par le fait qu’ils soient des meneurs d’hommes », Lieutenant-Colonel Thomas Savadogo, Commandant de la BVDP.

Cette session de formation va se dérouler en deux temps. Il s’agit du 7 au 8 mai 2024 pour le premier groupe et du 9 au 10 2024 pour le second groupe. Le premier groupe concerne 38 VDP venant de 19 communes.

Selon le chef d’Escadron, Moussa Gourbega, Coordonnateur régional BVDP et Commandant du groupement départemental de la gendarmerie de Koudougou, cette session de formation des chefs de groupe communaux VDP de la région du Centre Ouest vient à point nommé.

“Les questions de droits humains sont axiales et d’actualité. Les bonnes réponses apportées à ces questions conditionnent le succès de notre lutte contre le terrorisme et légitiment l’engagement des VDP”, a-t-il déclaré.

De son avis, si les VDP se sont engagés dans cette lutte contre le terrorisme, c’est “avant tout pour défendre les droits fondamentaux des citoyens”. Il s’agit surtout du droit à la vie, le droit à la quiétude, le droit de rester sur son territoire et le droit à la sécurité tout court.

Selon lui, cette formation qui se déroulera en deux temps, touchera, à terme, 76 VDP essentiellement des chefs de groupe communaux et leurs adjoints venus des 38 communes de la Région.

Selon le chef d’Escadron Moussa Gourbega, Coordonnateur régional BVDP et  Commandant du groupement départemental de la gendarmerie de Koudougou, cette formation qui se déroulera en deux temps touchera à terme,  76 VDP essentiellement des chefs de groupe communaux et leurs adjoints venus des 38 communes de la Région.

De l’avis du Directeur de cabinet du ministre chargé de la Justice, Bepoadi Sinini, cette deuxième phase a pour objectif général de renforcer leurs capacités en tant que chefs de groupe de VDP sur la prise en compte des droits humains dans les opérations de lutte contre le terrorisme. Ce qui va leur permettre de restituer le contenu de la formation à leurs pairs en vue d’une meilleure consolidation des opérations de lutte contre le terrorisme.

Ils seront ainsi outillés sur les droits humains et sensibilisés sur leurs rôles et responsabilités dans la protection et le respect des droits humains comme socle de la réussite des missions de sécurisation du territoire.

Selon Directeur de cabinet du ministre chargé de la justice,  Bepoadi Sinini, cette deuxième phase a pour objectif général de renforcer leurs capacités en tant que chefs de groupe de VDP sur la prise en compte des droits humains dans les opérations de lutte contre le terrorisme.

Durant ces sessions de formation, les chefs de groupe des VDP seront outillés sur plusieurs thématiques. Il s’agit du respect de la dignité humaine, des droits intangibles et les défis particuliers des droits humains dans la lutte contre le terrorisme.

La protection des personnes vulnérables, notamment les enfants, les femmes, les personnes déplacées internes, les réfugiés, le rôle et les responsabilités des VDP en lien avec le statut et le code de conduite des VDP, sont également des thématiques qui seront abordées.

Outre ces thématiques, la lutte contre la stigmatisation et les discriminations, les bonnes pratiques de collaborations entre VDP et populations et le recours à la force et à l’usage des armes à feu seront aussi abordées.

A l’issue de cette formation, les participants auront, par la suite, le rôle de restituer le contenu de la formation à leurs collègues.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page