13e Prix Burkinabè de la Qualité : L’ABNORM échange avec les acteurs socio-économiques de Koudougou

La 13e édition du Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) se tiendra en juillet 2024. Dans le but d’informer et de sensibiliser les différents acteurs socio-économiques de Koudougou, afin de susciter leur participation à ce prix, l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM), a organisé un atelier le mardi 7 mai 2024 dans la cité du Cavalier rouge.

L’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM) à travers ces campagnes d’information et de sensibilisation sur le Prix Burkinabè de la Qualité (PBQ) veut accroître sa visibilité. L’atelier de Koudougou, de ce mardi 2024, se tient alors pour sensibiliser et outiller les différents acteurs socio-économiques afin de susciter leur participation au dit concours.

« Il faut promouvoir la démarche qualité parce que nous sommes dans un monde de plus en plus concurrentiel et c’est la qualité des biens et des services qui distinguent les entreprises », a fait savoir Abdou Rahim Kinda, directeur de la qualité à l’ABNORM.

« Lorsqu’on offre des services, il faut assurer un service de qualité. Quand on produit un bien pour le mettre sur le marché, il faut lui assurer une production de qualité, afin que le produit soit compétitif sur le marché », a renchéri Christophe Nonguierma, directeur régional du Développement Industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises du Centre-Ouest.

Ce rendez-vous de Koudougou permettra de donner les informations en lien avec la participation au prix burkinabè de qualité, qui se tiendra en juillet 2024. Christophe Nonguierma, a rappelé que toutes les filières sont concernées par ce prix. En termes d’innovations pour la 13e  édition du PBQ, Abdou Rahim Kinda a informé que les prix seront accompagnés de packages, de prix en numéraire, des récompenses de participation, des foires et des certifications pour les petites entreprises.

« L’organisation de ce prix représente beaucoup pour nous parce que c’est la première fois que nous allons y participer », a confié Marie Madeleine Tiendrebéogo/Belemgnegré, présidente de la chambre régionale des métiers et de l’artisanat du Centre-Ouest. Au-delà des prix, elle a fait remarquer que c’est important que chacun puisse y participer, pour mesurer ses compétences et mieux apprendre davantage pour répondre aux exigences des consommateurs.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page