Burkina Faso : Fin de formation pour 20 agents de sécurité privée de M’ZAKA SÉCURITÉ

La première promotion des agents de sécurité du centre de formation en sécurité M’ZAKA SÉCURITÉ a clôturé son cycle de formation de 3 mois. Au cours de la cérémonie de fin de formation tenue ce mardi 30 avril 2024 à Ouagadougou, ils ont reçu leurs attestations de fin de formation. Ils sont donc prêts à être mis à la disposition du public et des partenaires de M’ZAKA SÉCURITÉ.

La cuvée que le Centre de formation M’ZAKA SÉCURITÉ a mise sur le terrain est composée de 20 agents de sécurité privée, dont deux femmes et dix contrôleurs de zone. La formation a duré trois mois. Cette première cuvée de M’ZAKA SÉCURITÉ a été outillée sur la déontologie de l’agent de sécurité, la sécurité intérieure, l’instruction au maniement des armes, la sécurité en cas d’incendie, le secourisme et l’alerte, le droit du travail, le droit pénal général et le droit pénal spécial.

Pour le Directeur Général de M’ZAKA SÉCURITÉ, Romaric Sondo, la formation a permis de renforcer la capacité opérationnelle des agents. M’ZAKA SÉCURITÉ, à l’entendre, a adapté la formation de ses agents au contexte sécuritaire du Burkina Faso, d’où l’enseignement des modules tels que la sécurité et l’alerte, le secourisme et le maniement des armes. Ces agents, selon Romaric Sondo ont été formés pour qu’ils soient techniquement capables de suppléer les personnels des forces de sécurité publique dans certains postes sensibles, voire d’intérêt stratégique.

« Vous avez l’obligation de refléter en tout temps et en tout lieu ces valeurs de référence et vous montrer courtois, agréables, probes et professionnels. Je vous demande également, une fois dans vos postes de travail, d’être attentifs et prompts à porter l’appui nécessaire au succès des missions des forces de sécurité intérieure, dans le respect de la loi et du règlement », a déclaré Romaric Sondo aux nouveaux agents de sécurité.

Pour le Contrôleur Général de Police, Amadou Guigma, représentant le ministre en charge de la sécurité, patron de la cérémonie, la sécurité privée est complémentaire à la sécurité publique. Il s’est donc réjouit de constater que dans ce cadre, M’ZAKA SÉCURITÉ ait décidé de former des agents de sécurité afin de les mettre à la disposition du public pour qu’ils puissent non seulement assurer la sécurité des biens et des personnes, mais également collaborer avec les forces de défense et de sécurité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

 « Les acteurs qui interviennent dans le domaine de la sécurité doivent être bien formés. Nous estimons que le niveau de professionnalisme de ces agents doit être à un niveau tel qu’ils puissent collaborer avec les agents publics. Le contexte dans lequel nous sommes, le contexte terroriste fait que tout le monde est engagé dans la sécurité y compris le privé » a déclaré le contrôleur Général de police Amadou Guigma.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page