Sauvegarde du patrimoine culturel : Rendez-vous du 18 au 25 avril 2024 pour la 16e édition du FESTIMA à Dédougou

La 16e édition du Festival international des masques et des arts de Dédougou (FESTIMA) va se tenir du 18 au 25 avril 2024 dans la cité du Bankuy. Elle est placée sous le thème : « Masque, culture et résilience ». Le festival  est organisé par l’Association pour la sauvegarde des masques (ASAMA). A l’occasion d’une conférence de presse organisée le 16 avril 2024 à Dédougou, les organisateurs ont donné les grandes lignes de l’événement.

L’objectif global du FESTIMA est de contribuer à la sauvegarde du patrimoine culturel africain lié au masque. Au programme de cette 16e édition, il y aura des conférences sur l’importance du masque dans les sociétés africaines, des prestations des différents masques, la découverte des masques de plusieurs communautés du Burkina Faso, des expositions des produits artisanaux, un espace enfant, une rue marchande, etc.

Les activités sont prévues se tenir sur plusieurs sites dans la ville de Dédougou notamment la Place du festival, la salle polyvalente et la Place des Fruits et Légumes (Melon Gare) pour la rue marchande.

27 sociétés de masques venues de plusieurs localités du Burkina Faso sont conviées à la manifestation. Tous les types de masque seront représentés notamment ceux en feuilles, en tissus et en fibres.

Selon le Secrétaire exécutif de l’ASAMA, Léonce Ki, la présente édition du FESTIMA se tient dans un contexte d’austerité et de résilience. Pour lui, la première arme de la résilience est la culture. C’est pourquoi ils ont choisi comme thème de cette édition : « Masque, culture et résilience ».

En effet, à l’écouter, le budget de cette année est évalué à une trentaine de millions de F CFA (hors mis les contributions individuelles) contrairement au budget des années antérieures qui tournait autour de 100 millions de F CFA. Il a lancé un appel à contribution aux bonnes volontés et aux partenaires.

Il faut noter que la présente édition du FESTIMA est placée sous la présidence du ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo et sous les parrainages du ministre d’État, ministre de la Fonction publique et de la Protection sociale, Bassolma Bazié et du ministre de l’Urbanisme, des Affaires foncières et de l’Habitat, Mikaïlou Sidibé. Par ailleurs, le parrainage spirituel est assuré par le Chef de canton de Dédougou.

Sur le plan sécuritaire, le Secrétaire exécutif de l’ASAMA, Léonce Ki a rassuré les festivaliers que tout est mis en œuvre pour la bonne tenue de l’événement. En rappel, le FESTIMA est une activité socio-culturelle qui met en exergue un pan du patrimoine culturel de la société africaine à travers les masques. Ce festival qui se tient depuis 1996 a lieu chaque 2 an en année paires. Il a été initié par l’ASAMA après le constat de la perte des rites et des savoirs traditionnels africains sous l’effet de la modernité et des religions révélées.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page