Pénuries à Cuba : Des Burkinabè apportent leur soutien contre toute campagne de « déstabilisation de Cuba »

Les responsables du Centre Thomas Sankara et la section burkinabè du Parti Révolutionnaire de tous les Peuples (PRTPA) ont, au cours d’une conférence de presse, apporté leur soutien à la République de Cuba contre toute campagne de « déstabilisation de Cuba ». C’était ce vendredi 12 avril 2024, à Ouagadougou. 

Exprimant leur soutien à la République de Cuba, le Centre Thomas Sankara et le PRTPA ont dénoncé les tentatives qui visent à dénaturer les réalités cubaines et à discréditer sa révolution et ses dirigeants. A en croire ces organisations, les États-Unis veulent profiter des manifestations afin de « déstabiliser » le pays. A cet effet, elles ont fait savoir que cette situation que vit la population cubaine est due aux sanctions et aux blocus commerciaux, économiques et financiers imposés par les États-Unis depuis 1962.

Ces organisations invitent les forces politiques amies de Cuba, les mouvements sociaux et les organisations solidaires à faire bloc pour contrer les « tentatives de dénaturer la réalité cubaine et de discréditer la révolution et ses dirigeants ».

« Les récentes manifestations à Cuba ne doivent être détournées, ni récupérées par des forces extérieures pour promouvoir des agendas déstabilisateurs. Nous dénonçons fermement l’ingérence de l’administration états-unienne et de son ambassade qui diffusent des messages trompeurs et exploitent ces événements pour justifier leur politique oppressive. Cuba est un ami de longue date des peuples africains et de l’humanité tout entière. Aucune propagande réactionnaire ne leur ralentira », a laissé entendre Zanyin Parfait Donald Dabiré, porte-parole des deux organisations.

Nadieska Navarro, ambassadeur de Cuba au Burkina Faso -©Faso7

Il faut noter que ces derniers temps, des personnes ont manifesté à Santiago de Cuba, deuxième ville du pays pour avoir des explications sur les pénuries de carburant, d’électricité et des problèmes de distributions alimentaires. Présente à cette conférence de presse, Nadieska Navarro, ambassadeur de Cuba au Burkina Faso a expliqué que les États-Unis veulent profiter des manifestations pour renforcer « la campagne contre le gouvernement cubain et le peuple cubain ». Selon ses dires, le blocus contre Cuba est la principale cause et raison des problèmes économiques à Cuba.

« Les États-Unis et particulièrement l’ambassade des États-Unis ont utilisé ces événements pour renforcer la campagne contre Cuba et ils ont demandé au gouvernement cubain de s’occuper du peuple cubain en ignorant tout à fait qu’ils enfoncent le blocus et c’est la principale cause et le principal des problèmes économiques à Cuba », s’est-elle exprimée.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page