Liberté provisoire accordée à Dani Alves à une condition

L’ancien joueur du FC Barcelone, le Brésilien Daniel Alves, va bénéficier d’une mise en liberté provisoire à en croire les infos relayées par RMC Sport, ce 20 mars 2024.

Condamné à 4 ans et 6 mois de prison par un tribunal de Barcelone, le 22 février 2024, pour des faits d’agression sexuelle sur une jeune femme, Daniel Alves avait fait appel de cette décision.

En attendant la décision du juge de la cour d’appel, Daniel Alves pourrait retrouver en partie, sa liberté. En effet, l’ancien latéral droit du FC Barcelone va bénéficier d’une liberté provisoire. Toutefois, cette liberté provisoire est conditionnée au paiement d’une caution d’un million d’euros, selon plusieurs médias espagnols cités par RMC Sport.

« Je ne vais pas fuir », a promis Dani Alves au juge pour témoigner de sa foi.

Le Brésilien a bénéficié de la clémence du juge parce que le tribunal a considéré qu’Alves avait déjà purgé une année de détention préventive (NDLR, 14 mois), dans l’attente de son procès.

Comme autres conditions pour bénéficier de la liberté provisoire, Daniel Alves se verra confisquer ses deux passeports (brésilien et espagnol) et sera interdit de quitter le territoire espagnol.

Par ailleurs, l’ancien joueur du FC Barcelone devra se présenter au tribunal chaque semaine. Aussi, il sera formellement interdit à Daniel Alves comme mentionné dans le verdict de son jugement de s’approcher à moins d’un kilomètre de la victime ainsi que de communiquer avec elle.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page