CERFI/Kadiogo : Un mariage civil collectif organisé au profit de 16 couples musulmans

Le bureau provincial Kadiogo du Cercle d’Études de Recherche et de Formation Islamique a organisé pour une 1re édition, une cérémonie de célébration d’un mariage civil collectif au profit de 16 couples musulmans, tous membres du CERFI. Cette célébration s’est tenue le jeudi 29 février 2024.

La Cellule d’Écoute et de Conseil Matrimonial (CECM), placée sous la tutelle directe du Bureau provincial du CERFI/Kadiogo, a organisé un mariage civil collectif au profit de 16 couples,  militants et sympathisants de la section du Kadiogo. C’est dans l’objectif d’apporter une protection juridique aux couples musulmans à travers la reconnaissance légale.

Ce mariage civil collectif est la résultante d’une sensibilisation des couples musulmans sur le bien-fondé et les avantages du mariage civil. Pour Omar Nikiéma, Secrétaire général du Bureau Provincial Kadiogo du CERFI, c’est un moyen de contribuer à consolider les foyers musulmans devant l’autorité civile.

 « Nous voulons par cet acte-là encourager les couples musulmans à se procurer des documents qui vont faciliter certains actes administratifs. C’est parfois malheureux quand on se retrouve dans des situations et on vous demande un simple papier et puis vous ne pouvez pas le faire »,a-t-il laissé entendre.

À l’issue de cette cérémonie, les nouveaux mariés ont reçu des conseils de la part de l’imam Tiego Tiemtoré, par ailleurs parrain de l’événement, sur l’essence du mariage. Il a évoqué des thématiques comme la responsabilité dans le mariage, l’amour dans le mariage, la confiance mutuelle et l’entraide, la transparence dans le mariage.

À cela s’ajoutent, la spiritualité, la communication permanente, le choix de l’entourage, et l’éducation des enfants. Il a également appelé tous ces couples musulmans à se rapprocher davantage de Dieu.

« Je vous exhorte à faire des prières ensemble, faites des jeûnes ensemble pour remercier Dieu des biens qu’il nous a donnés »a-t-il prodigué.

Pour le représentant des couples, Harouma Zoromé, la joie est grande. Il exprime sa satisfaction et remercie les organisateurs de cette initiative. Il encourage également l’organisation d’activités similaires.

« Je prends la parole aux noms des couples heureux pour féliciter les organisateurs et demander à Allah de les accompagner dans les nobles œuvres qu’ils mènent », a-t-il dit.

En rappel, le financement de l’organisation de ce mariage collectif a été assuré par le budget du bureau provincial du Kadiogo et la contribution des couples candidats au mariage civil. Au moins trois arrondissements de la ville de Ouagadougou ont été impliqués dans l’organisation de cette première édition de mariage collectif.

Carole Marie SAWADOGO (stagiaire)

FASO7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page