Alliance des États du Sahel : Ollo Pépin Hien donne ses clés de lecture sur la quête de souveraineté

Ollo Pépin Hien, expert en analyse politique, a donné ses clés de lecture sur la question de la quête de souveraineté des pays de l’Alliance des États du Sahel (AES) ce 10 février 2024 à Ouagadougou. C’était au cours d’une table ronde organisée par l’initiative pour la coopération économique et financière Burkina Faso/ BRICS (ICEF-Burkina/BRICS), l’association Bolo Yan et African Initiative. Elle a porté sur le thème : « La lutte pour la souveraineté de nos États face au néocolonialisme : États des lieux aujourd’hui au Burkina Faso ».

Au début de son intervention, Ollo Pépin Hien a donné la signification de certains termes en loi en lien avec son sujet. Il a d’abord souligné que la souveraineté internationale signifie que les États sont égaux, quelle que soit leur puissance, indépendants et capables de ne pas se voir imposer la volonté des autres. Il a ajouté que les États ne doivent se soumettre qu’aux accords auxquels ils ont consenti à respecter.

L’intervenant a ensuite défini le néocolonialisme comme une nouvelle forme de domination des pays du Nord sur les pays du Sud, née avec l’avènement des indépendances des anciennes colonies françaises en Afrique. Il a expliqué que le néocolonialisme a débuté à travers la signature d’accords postcoloniaux avec le colon ainsi que les « valets locaux » qui prônent les idéaux coloniaux.

Actuellement, le terrorisme dans les États du Sahel et la « manipulation » des dirigeants de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sont les dernières manifestations de l’impérialisme dans les pays de l’AES, selon Ollo Pépin Hien.

En abordant les enjeux de la lutte pour la souveraineté engagée par les autorités de la Transition, Ollo Pépin Hien a souligné que la France risque de perdre son influence géopolitique et de s’affaiblir économiquement si elle venait à perdre ses ex-colonies. Par conséquent, il juge que la France va user de tous les moyens pour maintenir sa main mise sur les pays de l’AES.

Concernant les enjeux pour les pays de l’AES, l’intervenant a mis en avant la récupération de la souveraineté qui rehausserait la dignité, l’honneur et le prestige des États du Sahel, et entraînerait une autonomie de gestion politique et économique. « Ça permet de mieux responsabiliser le peuple, parce que désormais, le peuple doit compter sur ses propres forces », a-t-il laissé entendre.

Ollo Pépin Hien a également mentionné que la chute de l’impérialisme pourrait donner lieu à l’avènement d’un modèle de démocratie adapté aux peuples de l’AES et au renforcement du panafricanisme dans cet espace.

En tout état de cause, Ollo Pépin Hien a souligné l’importance de combattre l’impérialisme dans tous les domaines, tout en élevant le niveau de conscience des masses. Il a aussi insisté sur la nécessité, pour les pays de l’AES, de mettre fin au terrorisme dans une synergie d’actions en faisant évoluer l’AES vers un État fédéral. « Il faut briser tous les liens de sujétion qui nous maintiennent dans cette situation », a-t-il déclaré.

« On a besoin que la jeunesse comprenne »

Evoquant la coopération entre le Burkina Faso et la Fédération de Russie, Ollo Pépin Hien estime que le Burkina Faso attend de ce partenaire un appui en matière de technologie pour exploiter les ressources nationales, ainsi qu’un soutien militaire pour en finir avec le terrorisme.

Les organisateurs de cette table ronde ont fait comprendre que l’objectif recherché était d’élever les consciences des participants issus de toutes les couches sociales. « On a besoin que la jeunesse comprenne sur quoi le pays est engagé et en quoi nous devons vraiment aspirer à cette souveraineté », a expliqué Barry N’daye Président de l’association Bolo Yan.

Notons que trois autres personnes ont été invitées à cette table ronde. Il s’agit de Bertrand Yoda, ingénieur en génie civil ; Camille Seni, consultant en développement local ; Cissé Soumaila, auditeur comptable et Bationo Hassan, analyste politique.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page