Burkina Faso : Le ministère de l’Agriculture veut relancer l’exploitation des sites de Guenako et Yendéré

Accompagné de ses proches collaborateurs, le ministre de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques, le Commandant Ismaël Sombié, a visité les sites de Guenako dans le Kénédougou et de Yendéré dans la région des Cascades, le lundi 29 janvier 2024. L’objectif de cette sortie ministérielle est de constater de visu, l’état desdits sites et encourager leur mise en exploitation et leur valorisation.

Permettre aux populations d’exploiter les terres, telle est l’orientation du ministère de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques. Selon les propos du patron du département, le Commandant Ismaël Sombié, la décision rencontre l’adhésion des populations.

À en croire le ministre de l’Agriculture, il y a beaucoup de choses à faire sur ces terres du fait qu’elles ont été abandonnées pendant longtemps. Toutefois, il rassure que les populations locales ont exprimé leur engagement aux côtés du gouvernement de la transition pour la mise en exploitation de ces terres.

« Nous sommes animés d’un sentiment de satisfaction, parce que dans un contexte où nous luttons pour la souveraineté alimentaire, où nous mettons tout en œuvre pour atteindre l’autosuffisance alimentaire, il est inacceptable et inconcevable qu’il y ait 500 hectares par-ci et 600 hectares par-là, qui soient abandonnés du fait de certains individus », a indiqué le Commandant Ismaël Sombié.

Cependant, certaines difficultés ont été soulevées sur les différents sites. Sur celui de Guenako, la population demande l’accompagnement des autorités en termes de matériels, tandis qu’à Yendéré, il s’agit d’un manque d’eau et des attaques d’éléphants. Face à ces doléances, le ministre de l’Agriculture rassure qu’elles seront prises en compte le plus tôt possible. Aussi, il souligne que deux forages seront incessamment offerts aux populations de Yendéré.

À entendre le Commandant Ismaël Sombié « tout ce qui touche aux populations au plus bas niveau, le gouvernement de la transition sera regardant et va agir à leur profit pour un Burkina nouveau ».

Moussa KONE (collaborateur)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page