Burkina Faso : Les nouveaux conseillers du Conseil supérieur de la communication ont prêté serment

Nommés le 24 janvier 2024 en Conseil des ministres, les neuf nouveaux conseillers du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) ont prêté serment, le lundi 29 janvier 2024, devant le Conseil constitutionnel, à Ouagadougou.

« Je jure solennellement de bien et fidèlement remplir ma fonction de membre du Conseil supérieur de la communication, en toute indépendance et impartialité, de façon digne et loyale et de garder le secret des délibérations ». C’est par cette formule que les neuf conseillers du CSC ont prêté serment pour un mandat de cinq ans.

Ils ont été nommés pour le compte de l’Assemblée législative de transition, du Conseil constitutionnel, de la Présidence du Faso et de l’Association professionnel des médias. Ces conseillers sont chargés de veiller à l’application de la législation et de la réglementation relative à la communication au public et de promouvoir la liberté d’expression et le droit à l’information.

L’autre mission des promus est de veiller au respect du pluralisme et de l’équilibre de l’information dans les entreprises de communication audiovisuelle, de presse écrite et en ligne. En plus de cela, s’ajoute le respect de l’éthique professionnelle par les entreprises de communication audiovisuelle, de presse écrite et en ligne, privées et publiques et par les animateurs et journalistes professionnels.

Les Neuf conseillers du Conseil Supérieur de la Communication ont prêté serment -©Faso7

Abdoulaye Tao, Directeur de publication du journal « L’économiste du Faso », fait partie des neuf conseillers du CSC. Il represente l’Association professionnel des médias. Il dit vouloir apporter son expertise pour une « régulation apaisée ». « Cette prestation marque le début du mandat des nouveaux conseillers. Vous connaissez tous le contexte, le collège a des compétences assez variées, donc on va essayer d’être à la hauteur pour une régulation apaisée », s’est-il exprimé.

Barthélémy Kéré invite les conseillers à plus de professionnalisme

Au cours de cette cérémonie, Barthélémy Kéré, Président du Conseil constitutionnel, a tenu à féliciter les récipiendaires pour leur nomination en tant que conseiller du CSC. Pour lui, ce serment montre l’adhésion et l’engagement des conseillers à des valeurs à protéger. Prodiguant des conseils aux récipiendaires, il les a invités à faire preuve de professionnalisme dans leur fonction lorsqu’il s’agit de prendre des décisions.

« Le serment que vous venez de prêter traduit à cet effet toute la délicatesse de vos fonctions. C’est de toute évidence une lourde responsabilité, au regard de la diversité des médias, de leur éparpillement sur l’espace territorial et de la complexité de leurs missions. Mais vous n’aurez de compte à rendre qu’à la loi, aux valeurs et aux principes qui caractérisent votre fonction de Conseillers », a-t-il indiqué.


La liste des nouveaux conseillers

Pour le compte de la Présidence du Faso :

  • Monsieur Wendingoudi Louis Modeste OUEDRAOGO, Mle 110 789 V, Juriste, 1ère classe, 10ème échelon ;
  • Monsieur Idrissa OUEDRAOGO, Communicateur ;
  • Monsieur Issa Laknapin Alexandre ZOU, Mle 39 132 F, Professeur certifié des lycées et collèges, 1er grade, 9ème échelon.

Pour le compte de l’Assemblée Législative de Transition (ALT) :

  • Madame Tonssira Myriam Corine SANOU, Mle 245 757 A, Maître-Assistant, catégorie P, 1er échelon ;
  • Monsieur Wendouaga Serge Parfait COMPAORE, Mle 111 269 D, Ingénieur de conception en informatique.

Pour le compte du Conseil Constitutionnel (CC) :

  • Monsieur Issaka Yves OUEDRAOGO, Mle 130 464 T, Magistrat, 1er grade, 3ème échelon.

Pour le compte des Associations professionnelles représentatives des médias et de la communication :

  • Monsieur Abdoulaye TAO, Journaliste ;
  • Monsieur Abdoul Karim Ouelezan BANAO, Journaliste ;
  • Madame Aïcha DABRE, Communicatrice.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page