Trois associations et des Burkinabè vivant en Belgique se mobilisent pour l’effort de paix

Trois associations et des Burkinabè vivant en Belgique et au Liban ont apporté une contribution de 8 millions 205 mille francs CFA pour alimenter le Fonds de soutien patriotique. Les différents chèques ont été remis au ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Karamoko Jean Marie Traoré, le samedi 27 janvier 2024 à Ouagadougou.

L’association Kel-Tamasheq a mobilisé la somme de 2 000 000 F CFA pour soutenir le gouvernement de la transition dans sa lutte contre le terrorisme. L’association des anciens fonctionnaires des Nations-Unies a remis la somme de 1 million 135 mille FCFA. L’association des Burkinabè vivant au Liban a donné 1 million FCFA. La contribution des Burkinabè vivant en Belgique s’élève à 4 millions 70 mille FCFA.

Selon le président de l’association Kal-Tamasheq Tahirou Agtaglif, ce don réaffirme leur engagement à soutenir le président de transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, dans la quête de la paix.

Pour le président de l’association des anciens fonctionnaires des Nations Unies au Burkina Faso, Sidiki Marcel Bonzi, à travers cette contribution, l’association montre sa disponibilité à apporter son concours à tous les efforts qui sont faits pour la paix au Burkina Faso. « Nous avons fait un geste très modeste, mais c’est surtout pour manifester notre disponibilité pour que notre pays reste debout », a-t-il indiqué

« Lorsque le geste est grand, ce qu’il porte est forcément grand » Karamoko Jean-Marie Traoré

Les Burkinabè vivant en Belgique n’ont pas voulu rester en marge de cet élan de solidarité. Ils contribuent, pour la deuxième fois, à l’effort de paix. Le représentant de la diaspora burkinabè en Belgique, Boniface Kaganbèga, a laissé entendre qu’ils ont organisé un dîner gala pour récolter ces 4 millions pour le pays, les Forces de défense et de sécurité (FDS), les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et pour la reconquête du territoire. Il a invité les autres diasporas burkinabè en Europe à se réunir pour mobiliser des fonds pour l’effort de paix.

Le ministre en charge des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, a estimé que ce geste des donateurs est un message de solidarité, de soutien et d’engagement. « Lorsque le geste est grand, ce qu’il porte est forcément grand. Ce que vous avez fait aujourd’hui est un grand geste, peu importe le montant. Ce geste vient du cœur», a-t-il soutenu.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page