Burkina Faso : Le ministre Émile Zerbo échange à bâton rompu avec les gouverneurs des régions

Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Émile Zerbo, a tenu une rencontre d’échange avec les gouverneurs des régions affectées par la situation sécuritaire ce 23 janvier 2024 à Ouagadougou. L’objectif est de faire l’état des lieux de la situation sécuritaire et de formuler des recommandations pour le retour des chefs de circonscription administrative dans ces régions.

Dès l’entame de ses propos, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Émile Zerbo a souligné que 85 Chefs de circonscription administrative (CCA) ne résident pas de façon permanente dans leur circonscription suite à la situation sécuritaire.

À l’écouter, cela entrave le retour des populations dans ces zones. Un retour, dit-il, qui incombe aux CCA car  « leur présence rassure non seulement les populations, mais également les autres acteurs ».

Pour accomplir leur mission de reconquête, de réinstallation et d’administration, Émile Zerbo a exhorté les chefs de circonscription administrative présents à cette rencontre, à prendre des mesures appropriées. Selon le ministre, il revient aux CCA d’assurer l’organisation des populations par la prise et la mise en œuvre de mesures d’urgence qui s’imposent et de rendre régulièrement compte de l’état d’esprit des populations. En plus, il a expliqué que cette initiative doit se faire conjointement avec les Forces de défense et de sécurité.

« Dans toutes les circonscriptions administratives où il y a un détachement ou une unité de forces combattantes, les CCA doivent y résider (…). La sensibilisation des populations pour leur adhésion à la dynamique actuelle de reconquête de l’intégrité du territoire national vous incombe en tant que représentant du Chef de l’État qui doit donner l’exemple et être un modèle », a- t-il souligné.

Les gouverneurs des régions se disent satisfaits quant à la tenue de cette session d’échanges. À les entendre, elle a été le cadre de renforcer leur collaboration sur le terrain de la reconquête du territoire. À en croire Issouf Ouédraogo, gouverneur de la région du Centre-Nord, l’espoir est permis pour la restauration de la paix.

« Cette rencontre va mieux cadrer les orientations et les instructions et, arrivé sur le terrain, chacun saura quel rôle jouer pour qu’ensemble, on puisse effectivement accomplir la mission », a-t-il ajouté.

Cheick Habib Désiré BAYILI, Safiatou SOMA (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page