Chantier de la Route régionale N° 11 : Le partenaire financier Vista Bank constate l’état d’avancement des travaux

À la suite des autorités étatiques, le Directeur général du Vista Bank Burkina, Mohamed Ba, s’est rendu ce 12 janvier 2023 dans la province des Balé, région de la Boucle du Mouhoun, pour constater l’état d’avancement des travaux de construction et de bitumage de la route régionale N°11 (RR11).

Cette future route couvrira une distance de 92 kilomètres en reliant plusieurs localités. Elle traversera les zones de Kolinka, située dans la commune rurale d’Ouessa, province de l’Ioba, région du Sud-Ouest, et partageant une frontière avec le Ghana. 

Elle s’étendra également à la commune de Fara, dans la province des Balé, avant de rejoindre le carrefour de Poura dans la même province, où elle sera connectée à la route nationale N°1, communément appelée « route Ouaga-Bobo ». Cette route est une voie rouge pour le moment.

Le coût total des travaux s’élevait à 26 574 828 767 F CFA avant l’inclusion des taxes et des frais de dédouanement. Ce montant passe à 33 939 295 012 F CFA une fois que les taxes et les frais de dédouanement sont pris en compte. Pour le volet contrôle, les coûts s’élèvent à 1 044 282 672 F CFA, avant l’ajout des taxes et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Le montant total, toutes les taxes comprises, pour le contrôle est de 1 232 253 553 FCFA.

Vista Bank prêt à investir davantage pour accélérer les choses

La Banque Ouest Africaine pour le Développement (BOAD) qui intervient à travers Vista Bank Burkina, contribue à hauteur de 94,58 % du montant hors taxes et hors douane pour le financement global du projet. L’État burkinabè participe avec 5,42 % du montant hors taxes et hors douane et prend en charge la totalité des droits et taxes éligibles.

Au cours de sa visite, Mohamed Ba a pu évaluer sur le terrain les progrès réalisés sur cette infrastructure, accompagné des responsables du groupement COGEB Burkina Faso, en charge des travaux. Leurs discussions ont porté sur les étapes franchies, les défis éventuels rencontrés et les perspectives pour assurer une avancée efficace du projet.

Abdel Aziz Tall-©Faso7

Abdel Aziz Tall, Directeur technique du groupement COGEB Burkina Faso, a indiqué que les délais d’exécution courent d’avril 2023 à avril 2025. Il a ajouté qu’à ce jour, le taux de réalisation physique de ce chantier est de 18 %.

« Il y a un léger décalage entre le délai consommé et le taux d’avancement physique. Le délai consommé est de 28 % pour un taux d’avancement physique de 18 %. Nous pensons qu’avec le rythme sur le terrain, dans les mois à venir, nous allons rattraper le délai d’exécution », a-t-il laissé entendre.

Le Directeur Général de Vista Bank Burkina a exprimé sa satisfaction quant à l’évolution du projet. Il a fait comprendre que Vista Bank accompagne le groupement COGEB dans bon nombre de ses projets, à travers des apports de financement.

Mohamed Ba-©Faso7

« Nous, on est le bras financier qui accompagne le projet. On est plutôt très satisfaits, très ravis de voir comment ça avance. Ça va nous encourager davantage à mettre plus pour que ça aille encore plus vite », a-t-il laissé déclaré.

Par ailleurs, le Directeur général de Vista Bank Burkina a souligné l’impact positif attendu sur le développement socio-économique de la région des Balé et du pays, en matière de désenclavement. « Toutes les voies qui sont frontalières sont d’importance particulière parce que ça permet davantage de désenclaver le pays. On en a besoin. Les frontières ghanéennes sont des frontières qui ont des enjeux hautement stratégiques pour le pays parce que ça permet aussi de diversifier les sorties portuaires pour le Burkina », a expliqué Mohamed Ba.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page