Ceinture verte de Ouagadougou : La République populaire de Chine aménage 4 hectares de terre pour environ 200 personnes

La République populaire de Chine a officiellement remis ce vendredi 12 janvier 2024, les clés du périmètre irrigué pour la production agroécologique sur la ceinture verte de Ouagadougou, dans l’arrondissement 9.

C’est un périmètre irrigué qui s’étend sur une superficie de 4 hectares que la commune de Ouagadougou a reçu de la part du gouvernement municipal de la ville de Shanghaï. Estimé à plus de 48 millions F CFA, ce joyau est composé d’un forage équipé d’une pompe immergée hybride, d’un château d’eau métallique de 12 m de haut avec une capacité de 30 mètres cube (m3). À cela, s’ajoutent un système d’alimentation en énergie solaire et un système d’irrigation par robinet du réseau de distribution d’eau sur toute la superficie.

Le président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou, Maurice Konaté, a exprimé sa satisfaction face à cette réalisation. À l’écouter, c’est une infrastructure qui vient à point nommé en ce sens que ce périmètre irrigué bénéficiera à environ 200 personnes, dont des déplacés internes. Après la réception, il est prévu de renforcer les capacités des producteurs maraîchers sur les meilleures pratiques agroécologiques.

« Conformément à la vocation initiale de la ceinture verte, il est prévu une plantation d’arbres dans l’espace aménagé. L’entretien des arbres qui y seront plantés incombera aux producteurs maraîchers qui en sont les bénéficiaires directs de ce projet d’irrigation », a Maurice Konaté.

Le patron de la cérémonie, Roger Barro, ministre de l’Environnement, de l’eau et de l’assainissement a souligné l’importance de la ceinture verte dans la vie de la population de Ouagadougou. À l’écouter, « la restauration de la ceinture verte est plus que jamais une nécessité ».

« Chers partenaires, cet espace que vous avez aménagé servira de cadre pour la production agroécologique. Il va contribuer à l’amélioration des conditions de vie de nos mères et de nos sœurs qui vont y faire de la production maraîchère. Cet aménagement va participer à la lutte contre le changement climatique et l’érosion du sol. Il va également contribuer à améliorer la qualité de l’air et à protéger notre ville contre la poussière et les fortes chaleurs », a-t-il dit.

Les donateurs du jour ont tenu à exprimer leur satisfaction vis-à-vis de la réalisation de cette infrastructure qui va contribuer en particulier à améliorer les conditions de vie des producteurs et celle de la population de Ouagadougou de façon générale. À en croire Lu Chan, ambassadeur de la république populaire de Chine au Burkina Faso, ce don vient renforcer la coopération entre la République populaire de Chine et le Burkina Faso à travers la collaboration des deux villes de ces pays.

«  Je suis très heureux de constater qu’après plusieurs mois, grâce aux efforts conjoints de la municipalité de Shanghai et de la mairie de Ouagadougou,  la coopération sino-burkinabè brille d’un nouvel éclat. Le projet du périmètre irrigué est une illustration vivante de la coopération décentralisée vigoureuse entre nos deux pays, une mesure concrète de notre coopération dans la promotion du développement vert, et un témoignage réel de l’amitié sino-burkinabè », a-t-il laissé entendre.

Cheick Habib Désiré BAYILI (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page