Amélioration de la cinémathèque africaine de Ouagadougou : L’ambassade des États-Unis offre 109 500 000 F CFA

Dans le cadre du projet de renforcement des capacités techniques, opérationnelles et professionnelles de la cinémathèque africaine de Ouagadougou, Sandra Clark, l’ambassadrice des États-Unis au Burkina Faso, a offert au nom de l’ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso, une subvention de 109 500 000 F CFA à Alex Moussa Sawadogo, Directeur Général du FESPACO, ce vendredi 8 décembre 2023.

Lors de la remise, Sandra Clark a fait comprendre que cette contribution s’inscrit également dans le cadre du programme de préservation de la culture de l’ambassade des États-Unis. « Cette subvention a été octroyée par le gouvernement des États-Unis au FESPACO pour appuyer la restauration de la cinémathèque en vue d’en faire un centre d’excellence, d’archives et de recherche cinématographique en Afrique », a-t-elle justifié.

En rappel, la cinémathèque en question a été créée en 1989 dans le but de servir de centre d’archives du cinéma audiovisuel africain.

Après avoir réceptionné le chèque, Alex Moussa Sawadogo a expliqué que cette subvention servira à accroître les capacités de conservation de la cinémathèque africaine de Ouagadougou. Selon le directeur général du FESPACO, le projet de renforcement des capacités techniques, opérationnelles et professionnelles de la cinémathèque africaine de Ouagadougou renferme de nombreux objectifs. Il s’agit non seulement de la réhabilitation de la cinémathèque africaine, mais aussi de l’acquisition de matériel spécifique en la matière.

« Tout film burkinabè ou africain doit pouvoir être retrouvé dans la cinémathèque à l’issue du projet. Après ce projet, tout film qui se retrouve en Afrique doit pouvoir être retrouvé dans la cinémathèque. (…) À terme, il s’agit de faciliter la consultation en ligne des films à travers la création de plateformes numériques, la mise en place d’une salle multimédia, la restauration des films africains et la création d’un musée du cinéma », a-t-il déclaré.

Présent lors de la remise, Yakouba Bonkoungou, chargé de mission du ministre en charge de la Culture, a jugé qu’il est important de sauvegarder les supports du cinéma africain qui pourront être consultés pour éclairer le futur.

Rasolsida Prisca Rachel ILBOUDO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page