Réquisitions au Burkina Faso : La réaction du Balai citoyen

Ceci est une déclaration du Balai citoyen sur des réquisitions opérées au Burkina Faso.


Burkina Faso : Non à la « miliciarisation », aux enlèvements, réquisitions – punitives et assassinats ciblés de citoyens 

Depuis l’annonce de la suspension  du meeting  du 31 octobre 2023 du collectif d’organisations syndicales et de la société civile dont le Balai Citoyen est membre et l’organisation par notre mouvement ce 31 octobre 2023 de différentes activités commémoratives de l’an 9 de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, le Balai Citoyen et ses militants font l’objet de diffamations, d’injures publiques, d’intimidations et de menaces de toutes sortes par les  miliciens et soutiens du MPSR II. Nous nous réservons le droit d’user de toutes voies de droit pour que les auteurs de ces actes sordides dignes d’une autre époque en rendent compte.

Aussi, depuis ce 4 novembre 2023, le MPSR II et ses sbires obscurantistes ont entrepris de mettre à exécution leur lugubre plan contre notre organisation et ses alliés. Il consiste à bâillonner nos militants sous le couvert de réquisition dans le seul but de casser la dynamique de la lutte en cours contre l’arbitraire, l’autocratie et la banalisation de la vie humaine.

En effet, plusieurs de nos camarades dont Rasmane ZINABA et Bassirou BADJO, ont déjà été arbitrairement réquisitionnés par le MPSR II, devenu tristement célèbre dans la liquidation des libertés individuelles et collectives, la promotion de la violence, des enlèvements et réquisitions-punitives pour masquer sa gouvernance calamiteuse et nourrir son projet de patrimonialisation et de conservation du pouvoir.

En tout état de cause, nous restons  conséquents, cohérents et déterminés à faire du Burkina Faso, une société JUSTE et INTEGRE dans un ÉTAT DE DROIT DÉMOCRATIQUE,  conformément aux principes et valeurs de notre mouvement et aucune répression, intimidation, menace, comme ce qui est orchestré actuellement, ne pourra nous dévier de cette trajectoire.

Aussi, nous prenons l’opinion nationale et internationale à témoin et tiendrons le MPSR II pour responsable de toute atteinte à l’intégrité physique de nos camarades et de tous les citoyens victimes de cette pratique répressive de réquisitions-punitives ainsi que de toute dégradation de la situation.

Enfin, nous appelons nos militants et sympathisants à rester sereins, pacifistes, déterminés et mobilisés, comme nous l’avons toujours été, pour le changement social par l’engagement citoyen.

Non à l’arbitraire et au totalitarisme !

Notre nombre est notre force !

Ensemble, on n’est jamais seul !

Fait à Ouagadougou, le 5 novembre 2023.

Pour le Balai Citoyen, la Coordination Nationale.

Lire ➡️ Réquisitions au Burkina Faso : La réaction du MBDHP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page