Journée mondiale des Enseignants : 284 agents décorés dans l’ordre du mérite des Palmes académiques au Burkina Faso

Initialement célébrée chaque 5 octobre, la journée mondiale des Enseignants a été commémorée en différé ce 17 octobre 2023, au Burkina Faso. Lors de cet événement, 284 agents des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur ont été décorés.

Parmi les récipiendaires, 3 ont reçu la distinction d’Officier et 281 celle de Chevalier, tous de l’Ordre des Palmes Académiques. Salamata Kaboré est une professeure certifiée des écoles, officiant à Ouagadougou et elle a été élevée au rang d’Officier de l’Ordre des Palmes Académiques. Elle a profité de cette occasion pour adresser un message.

« J’exhorte mes collègues à persévérer dans le travail, à accompagner nos enfants comme il se doit, pour un avenir meilleur », -©Faso7

Le ministre chargé de l’Éducation nationale, André Joseph Ouédraogo, a pris la parole lors de la cérémonie. Il a évoqué le déficit en personnel enseignant, mettant en lumière les lacunes dans la planification des recrutements de son administration. « Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de recruter des enseignants compétents, en nombre suffisant pour atteindre la scolarisation universelle », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, André Joseph Ouédraogo a informé que 12 commissions mixtes travaillent en collaboration pour traiter les dossiers de reclassement, de titularisation et de départ à la retraite des enseignants.

Concernant les manuels scolaires, le ministre a déclaré que la nouvelle politique du département privilégie la rédaction de manuels scolaires par des compétences nationales. « Dans la nouvelle politique du département, il est privilégié l’écriture des manuels scolaires par les compétences nationales. Car, produire par nous-mêmes, les contenus et les outils de notre système éducatif, constitue une autre manière de valoriser la profession enseignante », a déclaré le ministre.

« Nos enseignants chercheurs et nos chercheurs font la fierté du Burkina et de l’Afrique »

En ce qui concerne l’enseignement supérieur, André Joseph Ouédraogo a souligné la poursuite des recrutements de chercheurs et d’enseignants-chercheurs pour les établissements d’enseignement supérieur. Il a également mis en avant les succès des enseignants-chercheurs burkinabè au niveau international.

« Nos enseignants-chercheurs et nos chercheurs font la fierté du Burkina et de l’Afrique. Je citerai pour preuve, les résultats très satisfaisants que nous enregistrons chaque année au CAMES. Pour cette année 2023, nous avons eu la joie d’accueillir dans notre pays, 285 lauréats allant de maîtres-assistants à professeurs titulaires. Au cours de l’agrégation des universités en 2022, le Burkina est sorti victorieux avec 33 admis pour la médecine humaine (odontostomatologie), la pharmacie et la médecine vétérinaire », a-t-il fait remarquer.

Parlant de décorations, rappelons que le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré a instruit à la Chancellerie de faire en sorte que la confection des médailles revienne aux artisans locaux.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page