Intervention militaire de la CEDEAO au Niger : « La Côte d’Ivoire fournira un bataillon » (Alassane Ouattara)

Réunis à Abuja au Nigeria ce 10 août 2023 afin de trouver une issue à la crise qui secoue le Niger depuis plus d’une semaine, les Chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont décidé d’activer la force militaire en attente afin de rétablir le président Mohamed Bazoum dans ses fonctions. L’information est donnée par le Président ivoirien Alassane Ouattara à l’issue du sommet.

Dans une déclaration à la presse à l’issue du sommet, le président ivoirien a révélé que la CEDEAO a demandé la libération du président Bazoum et son rétablissement dans ses fonctions.

Lire aussi : Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur le Niger : Le communiqué final

Par ailleurs, les chefs d’État de la CEDEAO ont donné leur accord pour le déploiement des troupes d’un certain nombre de pays, dont la Côte d’Ivoire, a informé Alassane Ouattara.

« La Côte d’Ivoire fournira un bataillon et a pris toutes les dispositions financières pour l’opération. Si elle doit durer trois mois, les provisions seront faites au niveau budgétaires pour que nos soldats et nos officiers qui participeront à cette opération ne manquent de rien. La Côte d’Ivoire est prête et je viens de donner instruction au chef d’état-major général des armées de commencer la mobilisation de ses troupes pour leur participation à cette opération de la CEDEAO », a soutenu le président Ouattara.

A en croire le président Ouattara, en plus du Bénin, le Nigéria et la Côte d’Ivoire qui ont indiqué leur capacité à participer à cette opération, d’autres pays suivront.

« Nous sommes déterminés à réinstaller le Président Bazoum dans ses fonctions de président démocratiquement élu de la République du Niger », a indiqué le président ivoirien.

Toutefois, Alassane Ouattara a indiqué que l’objectif de cette intervention est de préserver la paix et à la stabilité dans la sous région.

« (…) Aucun pays où il y a des putschs n’a amélioré sa situation économique ou sa situation sécuritaire. Donc les coups d’Etat ne sont pas la solution et nous tenons à le faire savoir », a-t-il conclu.

A noter que, selon le communiqué final du sommet, la CEDEAO a activé sa force en attente pour un déploiement au Niger, mais ne ferme pas la porte à une solution pacifique.

Amadou ZEBA 

Faso7

Articles similaires

13 commentaires

  1. (…) De quelle paix et de quelle stabilité parle-t-il quand il dit que leur objectif est de préserver la paix et la stabilité dans la sous-région ? Il est vraiment (…).
    Combien de pays composent l’OTAN ? Malgré cela, les pays européens ne sont pas entrés en guerre contre la Russie. C’est parce qu’ils savent que la guerre ne fera que déstabiliser l’Europe et saper la paix dans leur région.
    Ses propos ne font que prouver sa soumission aux désirs de la France, qui l’a applaudi lorsqu’il a violé la constitution pour effectuer un 3e mandat, même s’il s’agissait d’un acte antidémocratique. Mais quelle hypocrisie !
    La démocratie, telle que nous la concevons en Afrique, se définit par l’asservissement des peuples par les forces coloniales.

  2. Ce qui me fait mal et il ne s’agit pas de vous seul, tous les medias parlent de sanctions de la CEDEAO quand même bien ils savent que c’est la France qui pilote tout cela à cause des mines d’uranium. Chers journalistes allez donc droit au but. Pourquoi il n’ya pas eu d’intervention au Mali, au Burkina ou même au tchad ?

  3. Vraiment la côte d’ivoire, 15 pays est composé la CEDEAO mais nous sommes premier a intervenir militairement. J’ai honte pour mon pays

    1. Non c’est le RDR qui va en guerre, toute l’Afrique le sait.. Se sont ses partisans de la CEDEAO en Côte d’Ivoire et leurs sipletifs de microbes, de dozos et des encagouillequi sont remplis dans l’armee dite ivoirienne qui l’ont installe au pouvoir, qui vont faire cette guerre..
      sachez qu’il y a une puissance inside qui gere l’univers… les choses ne se font pas au hasard..

      je suis certains que tous les peuples maliens, birkinabe, Guinée et nigerien en 1ere ligne dans la guerre contre de pauvres sudistes de la Cote d’ivoire, se tordent le cerveau pour comprendre pourquoi leurs LEADER OUATTARA LEUR FAIT CA…? WALAHIII IL N’A PAS ENCORE COMMENCÉ OOOHHH…

      ATTACHEZ VOS CEINTURE..!!!

  4. Ce qui fait plus honte, c’est qu’après avoir attaquer les soldats du Niger, qui sera là pour combattre les territoires. Vu que la CEDEAO n’a jamais pensé à envoyer une force pour stopper les groupes terroristes dans aucun pays de la sous région, terroristes qui sont plus déstabilisateur pour la démocratie et la paix. Hemmmmm j’ai honte quand des intellectuels n’ont pas honte de montrer qu’ils sont asservie

  5. Vous plaisantez ou quo monsieur? Le contingent ivoirien déployé dans le sahael était pour une visite touristique ou quoi? Arrêtons la victimisation soyons réaliste n’attribuons pas nos maux autres.
    Très bonne initiative de la part de la CEDEAO. Il faut rétablir l’ordre constitutionnel dans tous les états de la CEDEAO c’est aussi une alerte pour les futurs putschistes.

  6. Ce ne sont pas tes enfants, donc leur mort ne te dit rien. C’est pourquoi pour vous envoyer 850 à 1100 soldats, en guerre,ce n’est rien.

  7. En 1999 avec le coup d’état du gle Gueye Ouattara disait que c’était une révolte populaire et non un coup d’état quand ça l’arrange et il en a profité pour préparer sa rébellion. La suite tout le monde la connait. Aujourd’hui au Niger il trouve que c’est un coup d’état. Voilà des gens qui nous dirigent en Afrique. Voilà quelqu’un qui se croit au dessus de tout le monde c’est lui qui sait tout, qui connait tout puis il fait sa loi aux autres chefs d’états au mépris de toutes les règles élémentaires qui régissent la CEDEAO. Le moment viendra où chacun va rendre compte de son comportement. l’Afrique ne veut plus des vassaux de l’occident et surtout de la France à sa tête mais des nationalistes et non apatrides qui sont pas fiers de leurs origines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page