ONEA : Les soutiens du nouveau DG ‘’contesté’’ donnent de la voix

La nomination d’Adama Traoré à la tête de la direction générale de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), en remplacement de Gilbert Bassolé, continu de faire des vagues. Les soutiens du nouveau directeur général ont réagi aux accusations portées sur lui par la Cellule de la Confédération générale du travail du Burkina (CGTB) de l’ONEA. C’était ce 13 juillet 2023 au cours d’une conférence de presse.

Dans une correspondance adressée au Premier ministre, Apollinaire Kyélem de Tambèla et publiée  par nos confrères de L’Observateur Paalga, les membres de la Cellule CGTB ONEA ont exprimé leur hostilité quant à la nomination d’Adama Traoré à la tête de l’ONEA, avec des accusations à l’appui.

Selon cette correspondance, la Cellule CGTB ONEA affirme qu’Adama Traoré serait impliqué dans des affaires compromettantes, notamment dans l’attribution irrégulière d’un marché public pour la construction de forages au nom de l’ONEA, d’un coût de plus d’un milliard FCFA.

En réponse à cette accusation, Idrissa Ouédraogo, chargé d’étude à l’ONEA, soutien du nouveau DG a expliqué qu’à l’époque des faits mentionnés, Adama Traoré était certes Directeur des marchés publics (DMP), mais pas le Directeur général de l’ONEA et n’avait donc pas le pouvoir d’approuver les marchés publics de l’ONEA. « Je pense que l’affaire est allée jusqu’en justice. Donc ce n’est pas une affaire qui est cachée », a-t-il laissé entendre.

Idrissa Ouédraogo-Faso7

La Cellule CGTB de l’ONEA a aussi indiqué qu’Adama Traoré serait impliqué dans une affaire de surenchère budgétaire dans le cadre d’un projet de financement de la KFW, ce qui aurait conduit les partenaires financiers à suspendre le projet. À ce sujet, Idrissa Ouédraogo a déclaré que des problèmes peuvent survenir dans l’exécution de projets financés par des bailleurs, ce qui peut entraîner leur suspension.

Plus encore, la Cellule CGTB de l’ONEA trouve que cette nomination intervient à un moment où l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) mène un audit au sein de l’ONEA, portant sur la période de 2019 à 2021; où Adama Traoré occupait son poste de DMP à l’ONEA. Pour la CGTB, la nomination d’Adama Traoré risque de compromettre l’audit de l’ASCE-LC au sein de l’ONEA.

Sur ce point, les soutiens d’Adama Traoré sont formels. « Ce n’est pas la personne du nouveau DG que L’ASCE LC veut auditer, mais plutôt la maison ONEA et en plus, le nouveau DG ne peut pas mettre fin à l’audit de L’ASCE », a déclaré Idrissa Ouédraogo.

Une question de génération à l’origine de la crise

D’après les explications d’Idrissa Ouédraogo, la crise née suite à la nomination d’Adama Traoré provient d’un conflit de générations et d’un conflit de corporations.

A en croire Idrissa Ouédraogo, c’est la première fois qu’un jeune est promu à la tête de l’ONEA et cela suscite l’hostilité de ceux qui s’y opposent. Selon lui, la coutume à l’ONEA était jusque-là de nommer ceux qui sont proches de la retraite au plus haut poste. « Traoré vient mettre fin à un mythe. C’est ça, la réalité », a-t-il expliqué.

« Nous soutenons Adama aujourd’hui, mais si demain, il est confirmé qu’il est en train d’aller sur une autre piste, nous serons les premiers encore à venir le dénoncer ici » (Cheick Mohammed Kanté) -©Faso7

Quant à la question du conflit de corporations, Idrissa Ouédraogo a fait comprendre qu’Adama Traoré est un gestionnaire et c’est la toute première fois qu’un agent de l’ONEA qui n’est pas dans le domaine technique soit porté à la tête de l’institution ; chose qui n’est pas du goût de l’autre partie, selon lui.

« C’est pas le DG qui règle la machine. C’est pas le DG qui trace les extensions pour donner l’eau à la population. Le DG, c’est la stratégie. Parmi tous les directeurs généraux nommés à l’ONEA, celui qui connaît la maison plus que Traoré, je le défis. Puisqu’il est entré dans la maison comme commercial. Il est entré au bas de l’échelle. Il a gravi les échelons pour atteindre là où il est », a laissé entendre Idrissa Ouédraogo.

Des retraités à la manœuvre

Par ailleurs, les soutiens du nouveau DG de l’ONEA indiquent que ceux qui sont contre sa nomination sont des responsables de l’ONEA que « l’insurrection de 2014 a permis de s’en débarrasser » et qui, depuis un certain temps, sont en train de vouloir semer des troubles avec l’accompagnement de certains retraités de la maison.

Dans tous les cas, les partisans d’Adama Traoré tiennent coûte que coûte à ce que leur homme garde son poste. C’est pourquoi Cheick Mohammed Kanté, l’un d’entre eux et technicien dans les laboratoires de l’ONEA a déclaré : « De prime à bord, nous, on se dit que tant que ce n’est pas Adama, je ne pense pas aussi qu’il n’y aura un autre agent de l’ONEA qu’on va pouvoir nommer DG de l’ONEA. Nous soutenons Adama aujourd’hui, mais si demain, il est confirmé qu’il est en train d’aller sur une autre piste, nous serons les premiers encore à venir le dénoncer ici ».

Josué TIENDREBEOGO, Habib BAYILI

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page