Enjeux climatiques en Afrique : Belélé Jérôme William propose des solutions dans un livre

Belélé Jérôme William Bationo a procédé à la dédicace de son livre intitulé « Développement durable et enjeux climatiques : traitement de l’information dans les médias au Burkina Faso », ce vendredi 19 mai 2023. En 133 pages, l’auteur entend voir son livre être une tribune pour encourager la mise en œuvre d’initiatives et projets médias pour contribuer à mieux informer les populations afin qu’elles puissent faire face aux enjeux climatiques.

À l’issue de ses recherches au Burkina Faso et pour un master sur le climat, Belélé Jérôme William Bationo décide de produire un livre afin de pousser les médias à s’intéresser aux questions liées au climat. Pour lui, la finalité est de donner les bonnes informations aux populations afin de les préparer à faire face aux enjeux climatiques.

« Ce livre permet d’aborder le traitement de l’information lié à ces thématiques au Burkina Faso. Nous avons vu que ces sujets n’étaient pas très abordés », a-t-il dit. Selon ses propos, le livre est aussi sa contribution pour la résolution des crises sécuritaires et alimentaires que traverse le Burkina Faso. Sur la base de ses constats, Belélé Jérôme William Bationo propose des solutions dans son ouvrage.

Cependant, il a laissé entendre que le problème ne sera pas résolu avec la sortie du livre. Il appelle alors les médias à pousser la réflexion dans ce sens. Sur le choix spécifique des questions climatiques, l’auteur a apporté des réponses. « D’ici 2050, l’une des zones qui seront très touchées par ces questions climatiques sera l’Afrique subsaharienne », a-t-il dit.

Pour lui, le livre intitulé « Développement durable et enjeux climatiques : traitement de l’information dans les médias au Burkina Faso » offre des contributions à la conquête des solutions à la crise sécuritaire même si elles ne sont pas militaires.

Face à la problématique de la lecture au Burkina Faso, l’auteur dans la réalisation de son ouvrage a opté pour l’inclusion des illustrations. Une manière pour lui d’inciter à la lecture. « Il y a des illustrations, des graphiques et du texte. C’est pour éviter de mettre beaucoup de littérature », a-t-il lancé pour conclure.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page