La CEDEAO réaffirme l’interdiction de voyager pour les membres du gouvernement du Burkina Faso, du Mali et de la Guinée

La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a décidé, le 18 février 2023, de maintenir les sanctions existantes à l’encontre du Burkina Faso, de la Guinée et du Mali, et d’imposer une interdiction de voyager aux membres du gouvernement et autres hauts fonctionnaires des trois pays.

La Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO a convoqué un Sommet Extraordinaire en marge de la 36ème Session Ordinaire de l’Assemblée de l’Union africaine à Addis-Abeba (Éthiopie) le 18 février 2023, Addis-Abeba (Éthiopie).

Au cours dudit sommet, la demande à elle adressée par les Ministres des affaires étrangères du Burkina Faso, de la Guinée et du Mali, portant sur la levée des sanctions qui leur ont été imposées à la suite de leurs coups d’Etat respectifs, a été examinée.

Statuant, les Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO ont opposé une fin de non-recevoir. Partant, il a été décidé « de maintenir les sanctions existantes à l’encontre des trois pays et d’imposer une interdiction de voyager aux membres du gouvernement et autres hauts fonctionnaires des trois pays ».

La CEDEAO invite ainsi les Nations unies, l’Union africaine et tous les partenaires internationaux à appuyer la mise en œuvre des décisions de la CEDEAO concernant les trois pays.

Articles similaires

21 commentaires

  1. Encore violation des textes! Mais, je pense que la CEDEAO est un mauvais garçon qu’il faudra remettre à sa place et lui apprendre à respecter ses textes… à revoir ses copies dans la gestion interne des affaires des PEUPLES et non des gouvernements souvent illégitimes…

    1. Effectivement une organisation à la solde de l’occident… c’est encore là une mascarade.
      Les États qui y adhèrent encore avec ferveur sont dirigés par des corrompus qui eux même ont eu accès au pouvoir par l’aval des français notamment

  2. Ce sont des irresponsables et menés en bateau par l’Occident, Inchallah Dieu les punira Amine, qu’ils veulent ou pas on va créer une confédération merci

  3. Bien fait la CEDEAO ira jusqu’au bout et on verra jusqu’à où les gens de l’autre côté irons aussi et a la fin les griots feront l’éloge du gagnant de cette bras de fer

    1. Bien dit.
      Ces putschistes doivent revoir leurs copies et se mettre dans les rangs en respectant les textes qu’ils se sont donnés en adhérant à la CEDEAO.
      Bravooooo chers dirigeants de la CEDEAO 👏👏👏

      1. La CEDEAO malheureusement n a aucun sens du fait qu à l image de l Unoin Africaine, elle mène une politique dictée de l’extérieur.
        Et si on exclu les 3 pays cités de la CEDEAO, cela voudra dire qu ils ne sont plus membres…. et du fait, on ne pourra plus leur dicter quoi que ce soit. Ils seront libres de faire alliance, union, fédération avec qui ils veulent.
        Vives les colonels anti imperialistes!

  4. Ils se prennent pour qui ces gens la? Interdiction de voyager? Ont-ils punis Itno Deby du Tchad? Bon, entre temps il faudra que nous gouvernements prennent des décisions et les assument. Ce n’es pas bon de s’isoler mais il va falloir s’organiser, atteindre un certain checkpoint pour une vie en autarcie et quitter ces institution asservissantes.

  5. L Afrique de l’ouest ne doit pas arrêter cette révolution intellectuelle on va se libérer l Europe doit savoir que nous sommes prêts pour changer les choses par ses enfants.
    Le SÉNÉGAL va rejoindre en 2024 .
    Courage on va libérer nos nations.

  6. Honte à la cérémonie sensé servir les causes et les situation à leur sein, se permet d’appliquer que des sanctions . Les voix des peuples et les souhaits de la population sont ignorés . Une HONTE ,HONTE

  7. On comprend. Ce qui se passe dans ces pays là est une tâche d’huile. Ils veulent limiter la propagation du phénomène. Ils ont peur. Le deuxième nom de Dieu c’est le temps.

  8. Se déplacer pour aller voir qui? Pas en Côte d’Ivoire quant même, ni en Guinée Bissau non plus. Le Mali traite avec les vrais puissances maintenant: la Russie.

  9. la cedeao comme l’union africaine est une agence qui sert les intérêts des occidentaux. Si ces pays acceptent les militaires occidentaux et le pillage de leurs matières premières ils seront tranquilles.

  10. On soutient avec toutes nos dernières énergies ces trois pays qui ont compris le système de pillage occidental.
    Bientôt le déclin des instruments neocoloniaux, notamment Allassane France Ouatara (PRCI) et Maki France Sall (PRSEN)

  11. On créé des institutions régionales mais on ne les respecte pas. On les vilipenden et on les insultes dès qu’elles prennent une décision. On fait des élections pour élire des présidents au suffrage universel mais on applaudit des militaires qui leurs font des coups d’état. On innove même, on fait des coups d’Etat dans les coups d’Etats. On chasse un ancien colon de nos pays et on va chercher d’autres colons pour les remplacer et en même temps on parle de souveraineté et on rêve d’immigré dans ces pays occidentaux qu’on fustige. Pauvre Afrique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page