Syndicat : La CGT-B fait le bilan de ses activités et offre un million de F CFA aux PDI

A l’occasion du nouvel an, le Collectif syndical de la Confédération Générale du Travail du Burkina (CGT-B) a effectué une cérémonie de présentation de vœux, ce samedi 18 février 2023, à la bourse du travail de Ouagadougou. Ce fut l’occasion pour la confédération de faire le bilan des activités de l’année 2022 et d’envisager des perspectives pour l’année en cours.

Après avoir présenté ses vœux à toutes les structures syndicales, le secrétaire général de la CGT-B, Moussa Diallo, a indiqué que l’année 2022 a été marquée par la recrudescence des attaques terroristes causant plusieurs dégâts à savoir de nombreuses personnes déplacées internes et des décès au niveau des populations civiles et dans les rangs des forces de défense et de sécurité (FDS).

Pour cela, il a appelé ses militants et sympathisants à rester vigilants pour relever les nouveaux défis de l’année 2023. Il s’agit de dynamiser les structures de la CGT-B pour faire d’elles des cadres organisés pour la défense ferme des intérêts matériels et moraux des travailleurs, de renforcer le travail de mobilisation des travailleurs à la base autour de leurs préoccupations. Aussi, de lier les luttes syndicales à celles des couches populaires.

« Face aux défis qui s’annoncent, nous nous devons donc de redoubler de vigilance, de faire preuve de plus de détermination, d’esprit de sacrifice et de solidarité pour défendre nos acquis et contrer les mesures anti-travailleurs et antidémocratiques d’où qu’elles viennent », a fait savoir Moussa Diallo.

Au cours de cette cérémonie, le collectif syndical a exigé des nouvelles autorités de la Transition, le respect des libertés démocratiques et syndicales, la gestion rigoureuse des richesses nationales, la prise de mesures conséquentes contre la vie chère et un examen sérieux.

Aussi, la CGT-B a fait parler son cœur en apportant son soutien aux Personnes Déplacées Internes. En effet, le collectif a mobilisé un montant de 1 000 000 F CFA. Cette somme a été remise au président de l’Association Burkinabè d’Assistance et de Secours Populaire (ABASSEP), Seni Kouanda.

Saluant le geste des syndicats, Seni Kouanda a fait savoir que ce geste marque une solidarité populaire. Aussi, il a indiqué au cours de cette cérémonie que l’axe d’intervention de l’ABASSEP est d’apprendre aux PDI, des métiers qu’elles pourront effectuer pour avoir de quoi se nourrir quotidiennement. « Il n’est pas exclus que nous faisons des dons de vivres ou vêtements, mais l’axe principal, c’est vraiment aller vers la pérennisation donc de nos actions en fournissant des savoir-faire aux personnes déplacées internes », a-t-il laissé entendre.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page