L’armée française a un mois pour quitter le territoire burkinabè

Les autorités burkinabè ont dénoncé le 18 janvier 2023, l’accord qui régit la présence de la force française au Burkina Faso, selon l’Agence d’information du Burkina Faso (AIB).

Articles similaires

2 commentaires

  1. Il ne faudrait pas que nos autorités tombent dans du populisme inutile et sans apport positif pour notre pays dans cette lutte. Si vraiment vous estimez que les textes qui régissent la coopération ne sont pas de votre goût. Il n’y a qu’à redéfinir les termes du partenariat. Et la voix de la rue est peut-être la plus forte mais elle n’est pas la meilleure pour autant. Restons focus sur l’objectif qu’est la lutte!!!

    1. Tout accord de patrrnalisme doit être dénoncé. Nos pays sont indépendants et souverains. Que la France envoie ses soldats en Ukraine, ils en ont plus besoin. Nos autorités vont refonder nos armées sous la base de bommes formations et non les conneries que faisaient les tirailleurs français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page