Liberté d’expression : Jean Emmanuel Ouédraogo rassure les organisations professionnelles des médias

Le ministre en charge de la communication, Jean Emmanuel Ouédraogo, a pris langue ce mardi 05 décembre 2022 avec les organisations professionnelles des médias. Ces échanges s’inscrivent dans la suite des rencontres avec l’ensemble des partenaires.

Les organisations professionnelles des médias constituent des partenaires du ministère chargé de la communication. Et selon le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo, si le Burkina Faso est bien vu sur le plan international, c’est grâce au professionnalisme des journalistes et communicateurs.

Le ministre en charge de la communication a ainsi invité les journalistes et communicateurs à aider davantage le ministère à faire plus pour que ce secteur qui est stratégique soit à la hauteur des enjeux du moment. « Aujourd’hui, le Burkina Faso est en guerre et la contribution de la communication, de l’information est essentielle. On en a discuté véritablement. Ce sont des échanges fructueux qui augurent de bonnes perspectives », a affirmé Jean Emmanuel Ouédraogo.

Boureima Ouédraogo, représentant la Société des éditeurs de la presse privée (SEP) a indiqué, à la sortie de cette rencontre, que le ministre de la communication a salué le travail abattu par les médias.

« C’était l’occasion pour l’ensemble des organisations présentes, participantes, de poser des questions et de soumettre des préoccupations liées à l’actualité que nous avons aujourd’hui, notamment au discours de haine, aux appels de meurtres et aussi à l’accès à un certain nombre d’informations au niveau du conseil des ministres », a-t-il affirmé.

Face aux préoccupations des organisations des médias, le ministre a apporté des réponses. Il a ainsi assuré que tout sera mis en œuvre pour protéger les libertés et faire en sorte que la liberté de la presse et d’expression soit respectée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page