Littérature : Auguste Jean-Yves Nebié dédicace « Le silence des morts » et « Des fleurs et des épines »

Auguste Jean-Yves Nebié a dédicacé ses deux recueils de poèmes intitulés « Le silence des morts » et « Des fleurs et des épines », le mercredi 23 novembre 2022 à Ouagadougou. A travers ces œuvres poétiques, l’auteur dépeint les maux qui minent la société burkinabè.

« Le silence des morts » et « Des fleurs et des épines » sont deux recueils de poèmes qui abordent presque les mêmes thèmes, selon Auguste Jean-Yves Nebié.

Edité par les Nouvelles éditions de la pensée africaine (NEPA) en septembre 2021, « Le silence des morts » est composé de 44 poèmes. Ce recueil de 115 pages, vendu au prix de 4 000 F CFA, incite et sensibilise à la paix, à la cohésion sociale, à l’union et dénonce le terrorisme, l’aliénation, le changement climatique et les violences basées sur le genre.

« Ce recueil de poèmes cadre avec la situation nationale, avec ce que nous vivons. C’est pour faire revivre ces gens qui sont morts dans le terrorisme car nous avons tendance à les oublier. On ne leur rend pas hommage comme il le faut. C’est pour immortaliser la mémoire de ces disparus que j’ai intitulé ce recueil ainsi », a affirmé Auguste Jean-Yves Nebié.

Auguste Jean-Yves Nebié dédicaçant ses œuvres – © Faso7

Composé de 64 poèmes, la seconde œuvre, « Des fleurs et des épines », traite aussi des violences basées sur le genre, le terrorisme, la mort, la pauvreté. Cet ouvrage est édité dans les Editions Soleil du Sahel en juillet 2022. Il est disponible au prix de 3 000 FCFA.

Pour le poète, la poésie est un moyen idéal pour se faire entendre et dénoncer les mœurs de la société. « C’est le genre littéraire qui me parle le plus. C’est le genre littérature où je me sens le plus à l’aise et qui exprime parfaitement ce que je ressens », a-t-il confié.

Le parrain de la cérémonie de dédicace, Baba Hama, journaliste-écrivain et ancien ministre de la Communication, a félicité l’auteur et incité le public à se procurer au moins un recueil de poèmes. Pour Dr Dramane Konaté, préfacier du recueil « Le silence des morts », le poète indexe la société à travers la poésie et pousse le lecteur à requérir sa destinée. « La poésie exprime les sensations, les émotions, les sensibilités », a-t-il indiqué.

Il faut noter que l’auteur entend faire une promotion de ses livres, rencontrer des élèves et des étudiants dans les établissements et est ouvert à toutes les invitations pour parler de ses ouvrages. Auguste Jean-Yves Nebié compte aussi travailler à les rendre disponibles dans tous rayons et partout au Burkina Faso.

En rappel, Auguste Jean-Yves Nebié est aussi journaliste et rédacteur en chef d’Infos sciences cultures.

Eliane YANOGO / Bernadette KAMBIRE (stagiaires)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page