Burkina Faso : La journée du tirailleur africain célébrée à Ouagadougou

Le ministère de la Défense et des anciens combattants a commémoré ce vendredi 18 novembre 2022, la journée du tirailleur africain.

En vue de célébrer la journée du tirailleur africain, un dépôt de gerbes a eu lieu à la place de la révolution de Ouagadougou. Cette cérémonie a été présidée par le Ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel-major Kassoum Coulibaly.

A l’issue du dépôt de gerbes, le ministre en charge des anciens combattants s’est adressé aux anciens, en les remerciant d’avoir tracé les lignes de conduite pour les batailles que les militaires « auront à mener » et « mèneront toujours ».

« Il faut savoir d’où nous venons pour mieux avancer. Ce n’est pas un interdit de regarder derrière mais, se rappeler, se remémorer ce qui a été fait avant, ça nous permettra de toujours avancer et de savoir comment poser les pas », a affirmé le Colonel-major Kassoum Coulibaly.

Le ministre de la Défense a aussi rappelé les actions des anciens qu’il juge comme étant une « leçon de solidarité et de contribution ». « L’année passée, pour la même cérémonie, malgré leur maigre pension, ils ont donné un million F CFA pour les Volontaires pour la Défense de la Patrie et ça, c’est un acte à saluer. Merci encore à eux », a fait savoir le Colonel-major Kassoum Coulibaly.

Nous ne pouvons mener ce combat sans nous rappeler ce qu’ils ont fait pour la liberté, pour la souveraineté. Tous, nous sommes interpellés à agir main dans la main pour le meilleur de notre Faso.

Kassoum Coulibaly, ministre de la défense

Plusieurs anciens militaires étaient présents à la célébration de la journée du tirailleur africain. Selon le commandant à la retraite, Paul Tondé, Président des anciens combattants et anciens militaires, les anciens militaires ont contribué à tracer le chemin de la liberté au Burkina Faso.

« Nous avons une pensée pour eux parce qu’ils ont défendu, au moment où il le fallait, le territoire pour permettre aux gens de vivre en toute liberté. Sinon, on ne serait peut-être pas là en train d’organiser ce genre de cérémonie », a-t-il réagi.

Appelant à l’implication de tous dans la lutte contre le terrorisme, le commandant à la retraite a précisé que « l’heure est à la manifestation du patriotisme ». « On demande à tout le monde de s’impliquer dans la lutte contre le terrorisme. Tout le monde est concerné. Que vous soyez jeune, ancien, femme ou homme, nous nous sentons concernés par ce qui se passe actuellement sur le terrain, sur notre territoire », a-t-il invité.

« L’heure est à la manifestation du patriotisme », Président des anciens combattants et anciens militaires, Paul Tondé.

En rappel, la journée du tirailleur africain se tient 17 jours après la fête des Forces armées nationales. La cérémonie a été présidée par le ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants, le colonel-major Kassoum Coulibaly et a vu la participation de plusieurs autorités militaires et d’anciens militaires.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page