Destruction de véhicules sur la mine de Perkoa : Le gouvernement ordonne l’ouverture d’une enquête

Lors du Conseil des ministres du 16 novembre 2022, Simon Pierre Boussim, le ministre en charge des Mines et des Carrières, a évoqué le cas de véhicules détruits sur la mine de zinc de Perkoa.

Suite à la décision judiciaire de liquidation de Nantou Mining, propriétaire de la mine de zinc de Perkoa, il est ressorti que 6 véhicules de Byrnetcut, un sous-traitant de Nantou Mining, ont été détruits sur le site de la mine de zinc de Perkoa.

Au cours du Conseil des ministres du 16 novembre 2022, Simon Pierre Boussim, le ministre en charge des Mines et des Carrières, a fait savoir qu’une délégation a été dépêchée dans la province du Sanguié, pour échanger avec les responsables de la mine, sur la destruction des véhicules en question.

Lire ➡️ Nantou Mining, propriétaire de la mine de Perkoa, liquidée

« Il ressort que six (06) véhicules ont été effectivement détruits suivant la politique de la société en matière de gestion des véhicules hors d’usage, selon les responsables de la mine », lit-on dans le compte-rendu du Conseil des ministres concerné.

En retour, le Conseil a instruit Simon Pierre Boussim de diligenter des investigations sur la situation fiscale des véhicules détruits en vue de situer les responsabilités conformément à la réglementation en vigueur.

En rappel, une vidéo publiée sur le réseau social Facebook le dimanche 13 novembre 2022 montrant la destruction de véhicules sur le site minier avait suscité beaucoup de réactions de la part de certains Burkinabè. Ces derniers estiment que les véhicules détruits pouvaient être mis à contribution dans la lutte contre le terrorisme.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page