Forum du leadership et l’entreprenariat musulmans (FOLEM) : La première édition bat son plein

Du 29 au 31 octobre 2022 à l’Université Joseph Ki-Zerbo (UJK-Z), le Cercle d’Etudes, de Recherches et de Formations Islamiques (CERFI) organise la 1re édition du Forum du leadership et l’entreprenariat musulmans (FOLEM) avec des participants venus du Kadiogo et d’autres provinces du pays.

Les activités qui vont marquer cette première édition seront des récits de vies, des dialogues intergénérationnels, des partages d’expériences, des expositions d’ouvrages et de produits ainsi que des communications de haut niveau sur la thématique du Forum, selon El Hadj Hamidou Yaméogo, Président du CERFI.

« Nous sommes dans un contexte où les cadres musulmans, les structures musulmanes, ont besoin de renforcer leurs capacités afin de mieux assumer leur responsabilité citoyenne, sociale, économique et même politique. C’est pourquoi on a souhaité donc renforcer les capacités de ces différents acteurs durant ces trois jours », a-t-il expliqué.

Notons que cette première édition est patronnée par El Hadj Moussa Koanda, Président du Présidium de la Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB), avec pour parrain, El Hadj Idrissa Nassa, PDG de Coris Holding.

Le Président de la structure mère du CERFI salue l’initiative

Dans son discours d’ouverture, le patron de l’évènement a indiqué que le fait que les responsables du CERFI aient choisi de faire de cette première édition une rencontre d’envergure nationale, prouve la volonté du CERFI de partager ce qu’il a de plus cher aux autres membres de la communauté musulmane en termes de connaissance.

El Hadj Moussa Kouanda (en avant) -©Faso7

« Pour la FAIB, cette rencontre du leadership et de l’entrepreneuriat, en plus de son utilité pratique pour les participants, est un champ collectif de grande portée sur lequel les musulmans au Burkina Faso auront à compter. C’est un cadre d’expression participative des potentialités dont nous avons tous besoin. C’est une tribune en faveur de la volonté d’unir, de s’entraider et de bâtir ensemble », a-t-il fait dire par El Hadj Adama Sakandé, le Secrétaire exécutif de la FAIB.

« Il n’y pas d’entrepreneuriat sans risque assumé »

Quant à El Hadj Idrissa Nassa, il s’est fait représenter par El Hadj Abdoul Aziz Sawadogo, Responsable de la branche islamique de Coris Bank International. Le parrain de la 1re édition du FOLEM a fait transmettre aux participants, un message axé sur l’entreprenariat. Pour lui, l’entreprenariat désigne l’initiative d’une personne qui saisit une opportunité en prenant des risques calculés, qui mobilise et gère des ressources pour créer, implanter et développer une entreprise.

« Au cœur de l’entrepreneuriat, se trouve donc deux concepts clé, l’initiative et le risque. Il n’y a pas d’entrepreneuriat sans initiative, c’est-à-dire une volonté de créer, d’innover et il n’y pas d’entrepreneuriat sans risque assumé », a fait dire El Hadj Idrissa Nassa.

En conclusion, le parrain de la 1re édition du FOLEM a encouragé les participants à toujours rester en contact, à tisser des relations, à provoquer les changements qui vont vraiment révolutionner ce que font les hommes et femmes au Burkina Faso, en Afrique et dans le monde.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page