Burkina Faso : Le gouvernement togolais confirme la présence de Sandaogo Damiba au Togo

Le lieutenant-colonel Sandaogo Damiba est au Togo. C’est ce qu’indique le ministre togolais en charge de la communication Akodah Ayewouadan, selon les informations de la VOA qui cite l’AFP.

 « Le Togo, comme la CEDEAO, salue le fait que l’esprit de paix l’ait emporté » au Burkina Faso, a déclaré le ministre, précisant que l’accueil à Lomé de « M. Damiba fait partie de cet esprit ».

Le lieutenant-colonel Sandaogo Damiba, président de la transition burkinabè depuis le Coup d’Etat du 24 janvier 2022, a été renversé le 30 septembre 2022 par une autre aile du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), conduite par le capitaine Ibrahim Traoré.

Dans une vidéo publiée ce 3 octobre 2022 sur les réseaux sociaux, l’ancien président de la transition a confirmé qu’il a renoncé au pouvoir « en toute conscience et en pleine responsabilité » au regard des risques d’affrontements et de division au sein de l’armée burkinabè.

Il a toutefois déclaré dans cette vidéo que l’assaut dans la nuit du 29 au 30 septembre a fait 2 morts et a blessés. Pour lui,  les auteurs du putsch du 30 septembre 2022 seraient mus « par des motivations individualistes, subjectives », tout en reconnaissant l’existence d’incompréhensions, de « tensions » et de « critiques au sein des populations, mais aussi au sein des forces armées » qui ont été renforcées par l’attaque du convoi de ravitaillement de Gaskindé, qui a fait plusieurs morts le 26 septembre 2022. Il a ajouté que « certaines frustrations et revendications » exprimées par les militaires  « devraient trouver des solutions dans d’autres cadres de concertations ».

« Vœux de succès »

Pourtant, le 30 septembre 2022, le capitaine Ibrahim Traoré et ses hommes ont accusé le lieutenant-colonel Damiba d’avoir trahi l’idéal du MPSR quand le mouvement prenait le pouvoir il y a 8 mois. « Nous étions tous animés d’un seul idéal, qui est la restauration de la sécurité et de l’intégrité de notre territoire. Malheureusement, notre idéal de départ a été trahi par notre leader, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, en qui nous avions placé toute notre confiance. En effet, la dégradation de la situation sécuritaire, qui a justifié notre action, a été reléguée au second plan, au profit d’aventures politiques malheureuses », avait déclaré le capitaine Farouk Sorgho dans la déclaration de prise du pouvoir à la télévision nationale.

Le lieutenant-colonel Damiba, toujours dans la vidéo, a cependant formulé des vœux à l’endroit de ses successeurs. « A l’endroit des nouvelles autorités du Faso, je leur formule mes vœux de succès. Je les invite à travailler, surtout à unir, plutôt qu’à disperser. Je les invite à rester patriotes et intègres (…) », a-t-il dit.

Le Togo est-il la destination finale de Sandaogo Damiba ? Rien de très précis pour le moment. En attendant, le capitaine Ibrahim Traoré assure l’intérim de la Présidence du pays, le temps de la désignation d’un Chef de l’Etat par les forces vives de la nation, en vue de conduire la transition burkinabè.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page