Burkina Faso : La CEDEAO condamne le coup de force contre Damiba

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), dans un communiqué signé ce vendredi 30 septembre 2022, a « condamné avec la plus grande fermeté la prise de pouvoir par la force qui vient de s’opérer » au Burkina Faso.

Dans son communiqué, la CEDEAO dit trouver « inopportun » le coup d’Etat contre Sandaogo Damiba, Président de la Transition, perpétré par un groupe de militaires se réclamant du Mouvement patriotique pour la restauration et la sauvegarde (MPRS).

Selon l’institution sous régionale, ce coup de force intervient au moment où « des progrès ont été réalisés ». La CEDEAO exige par conséquent le « respect scrupuleux du chronogramme [de Transition] déjà retenu pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel au plus tard le 1er juillet 2024 ».

En rappel, ce vendredi 30 septembre 2022, un groupe de militaires se disant membres du MPRS a renversé le Président de la Transition. Le MPSR, groupe auquel appartient Sandaogo Damiba, est désormais dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré.

Vidéo – Déclaration de destitution de Sandaogo Damiba

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page