Burkina Faso : Les travailleurs de UBA renforcent leur lien à travers le jogging to bond

Les travailleurs de la banque UBA se sont réunis ce samedi 24 septembre 2022 au stade municipal Issoufou Joseph Conombo, autour d’une activité soci-récreative dénommée jogging to bond. Cette activité a pour objectif de réunir les travailleurs pour plus de fraternité.

Après deux années d’arrêt pour cause de covid-19, jogging to bond est de retour au sein du groupe UBA.  Il s’agit d’une activité socio-récréative qui permet de  renforcer les liens d’amitié entre les différents départements et les différentes directions. Elle a eu lieu ce samedi 24 septembre 2022, au stade municipal Issoufou Joseph Conombo de Ouagadougou. Cette activité se veut un moment de retrouvaille.

Selon le DG de UBA Burkina, Julien Kouassi, c’est un évènement qui permet « que tout le monde se retrouve ». Elle   permet de se rapprocher, de créer plus de convivialité, de fraternité et plus de solidarité pour servir ensemble et les clients et le Burkina Faso.

« On peut  travailler ensemble dans  la même banque et ne pas se connaître alors que connaître un visage, connaître les enfants d’un collègue, les parents d’un collègue, connaître un collègue, aide à mieux travailler. Ça aide à rapprocher les gens. Ça aide à devenir plus solidaire. Ça aide à devenir plus fraternel », a-t-il déclaré.

« Ça aide à rapprocher les gens », Julien Kouassi, DG UBA Burkina.

L’activité socio-récréative permet aux employés de UBA de briser la distance, de mettre les noms, des mails et communication téléphoniques sur chaque visage. «  C’est une activité qui permet de nous retrouver, les employés les staffs ainsi que leurs familles respectives afin d’avoir un cadre d‘entente pour pouvoir évacuer la frustration, le stress et surtout passer des moments ensemble », a de son côté laissé entendre la DGA de UBA, Rasmata Djibo.

« C’est une activité qui permet de nous retrouver », Rasmata Djibo, DGA UBA Burkina

Les travailleurs de UBA  sont venus de différentes agences déconcentrées dans le pays. Issaka Namalgué, vient de l’agence  UBA Tenkodogo. Selon lui, cette activité est une bonne initiative.

« On travaille pour la même banque mais beaucoup ne se connaissent pas. C’est juste à travers des mails, des appels dans le cadre du service. Physiquement on ne se connait pas et ce cadre permet de se retrouver, de mettre les visages sur les noms, de se côtoyer entre collègues et frères parce qu’on passe plus de temps avec les collègues qu’avec la famille », s’est-il exprimé.

Les travailleurs des différentes agences étaient aussi présents. Issaka Namalgué, vient de l’agence  UBA Tenkodogo.

L’activité soci-récreative n’est pas nouvelle au sein du groupe  UBA. Elle était en arrêt depuis 2 ans pour cause de covid-19. Pour cette reprise, les travailleurs ont fait de  l’aérobic, joué au football, à la pétanque, etc.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page