Liberté provisoire du lieutenant-colonel Zoungrana : La décision de la Cour de cassation attendue le 27 octobre

Suite au refus du juge d’instruction et de la Chambre de contrôle du Tribunal militaire d’accorder la liberté provisoire au lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana, celui-ci a décidé de faire un pourvoi devant la Chambre criminelle de la Cour de cassation. Le dossier a ainsi été examiné ce jeudi 22 septembre 2022 à Ouagadougou.

Après les débats, l’avocat du prévenu, Me Paul Kéré, a indiqué que le dossier de son client a été mis en délibéré pour le 27 octobre 2022.

D’abord poursuivi pour tentative de coup d’Etat, le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana est dans les liens de la détention pour des faits « susceptibles de recevoir des qualifications de complot, détournement de biens publics, faux et usages de faux, enrichissement illicite et blanchiment de capitaux », avait fait savoir le Parquet militaire, le 11 mai 2022.

Ce jeudi 22 septembre 2022, son avocat, Me Paul Kéré a plaidé pour que son client rejoigne des rangs de l’armée afin de lutter contre le terrorisme.

Il « a écrit au ministre de la défense qui n’est rien d’autre que le Président Damiba pour dire qu’il est prêt à aller au front et que cette histoire de coup d’Etat est derrière lui. C’est un patriote qui veut aller combattre au front », a fait savoir Me Paul Kéré.

Tertus KABORE et Eliane YANOGO (Stagiaires)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page