Aimé Macaire Ouédraogo : « Depuis le 24 janvier 2022, un vent de liberté et d’espoir a commencé à souffler sur notre pays »

Le parti Union Nationale pour la Démocratie et de Développement (UNDD) s’est doté d’une nouvelle instance. Dénommée Audience des Jeunes Cadres de l’UNDD, cette instance dirigée par Aimé Macaire Ouédraogo est une composante du parti qui regroupe les jeunes militants et qui vise à soutenir les idéaux du parti et à inculquer une nouvelle dynamique à la vie du parti. La présentation de l’instance est intervenue ce vendredi 9 septembre 2022.

Dans la même logique que tout le parti de l’Union Nationale pour la Démocratie et de Développement (UNDD), les jeunes du parti regroupés au sein de l’Audience des jeunes cadres de l’UNDD ont apporté leur soutien à la transition en cours. Selon le premier responsable de cette nouvelle structure du parti, Aimé Macaire Ouédraogo, l’avènement du MPSR a été un espoir pour eux.

« Depuis le 24 janvier 2022, un vent de liberté et d’espoir a commencé à souffler sur notre pays et nous conforte dans notre position qui est celle de travailler à la refondation tous azimuts du pays à travers une réconciliation vraie », a-t-il dit.

Pour lui, la transition avec à sa tête le Lieutenant-colonel Sandaogo Damiba a engrangé des résultats probants. Il reconnaît alors « les efforts de la transition, de l’armée et des volontaires ». Selon ses propos, la démarche de la transition est « radieuse » et conduira vers « sa libération ». Aimé Macaire Ouédraogo croit alors que les réformes entreprises par la transition sont les bonnes.

« Nous saluons les efforts du président. Nous soutenons la transition de façon ferme pour qu’elle réussisse. Sur la stratégie mise en œuvre par la transition, nous voyons que sur le terrain, il y a des résultats progressifs. Nous encourageons le président dans sa lancée. Nous lui demandons de faire encore plus d’efforts pour avoir plus de bon résultats sur tous les terrains. Le travail qui est fait nous donne de l’espoir »,

Aimé Macaire Ouédraogo

Sur l’Audience des Jeunes Cadres de l’UNDD, le premier responsable de la structure a expliqué qu’elle est née pour faire des propositions en vue de sortir le Burkina Faso de la crise. Aussi, elle entend s’investir dans des réflexions allant dans le cadre de la réconciliation nationale. « Alors que le pays est en guerre, certains se perdent dans des guerres intestines au lieu de réussir la Sainte-Alliance », a-t-il lancé.

De manière concrète, l’Audience des Jeunes Cadres de l’UNDD veut « sensibiliser les Burkinabè sur le préalable de la sécurité avant les régalades politiques et électorales ». Pour Aimé Macaire Ouédraogo et ses camarades, en temps de guerre, des contraintes peuvent exister pour la population. « Les libertés ne sauraient être flamboyantes dans un État qui perd les siennes », a-t-il martelé.

Pour terminer, il a laissé entendre que la structure n’est pas un « cadre de jeunes voyous ». L’audience des Jeunes Cadres de l’UNDD regroupe alors des jeunes responsables selon les propos d’Aimé Macaire Ouédraogo.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page