Burkina Faso : C’est parti pour la 3e édition du « Camp vacances Citoyenneté » de l’AGE-BF

L’association Goutte d’eau pour le Burkina Faso (AGE-BF) a lancé la 3e édition de son camp vacances « Camp vacances Citoyenneté » ce lundi 29 août 2022 à Ouagadougou.

Placé sous le thème, « Jeunesse, Participation Citoyenne et Autonomie Financière », il s’agit d’une activité qui est en parfaite harmonie avec les objectifs recherchés par l’association Goutte d’eau pour le Burkina Faso (AGE-BF), selon le président de l’Association, Seydou Ilboudo. Pour lui, l’AGE-BF militant pour la défense des droits des jeunes et des femmes, il était donc nécessaire d’initier ce « Camp vacances Citoyenneté » qui vise également à faire la promotion des jeunes.

Durant 72 heures (Du 29 août au 1er septembre 2022, Ndlr) , les jeunes du « Camp vacances Citoyenneté » seront formés sur le civisme, l’entrepreneuriat, sur l’autonomisation et sur les techniques de recherche d’emploi. « En faisant cette activité, nous apportons notre pierre », a laissé entendre Seydou Ilboudo.

Les jeunes qui participent au « Camp vacances Citoyenneté » sont de profils différents. À en croire le président de l’AGE-BF, parmi les participants, on trouve des étudiants tutélaires de Master, de licence et de diplômes professionnels tels que le BEP, le CAP en mécanique, en comptabilité. « On a ouvert le champ à des professionnels qui sont déjà dans le monde du travail, mais qui veulent venir encore apprendre, sûrement pour entreprendre parce qu’on peut être bien entreprendre, mais entreprendre, c’est autre chose », a précisé le premier responsable de l’association.

Cette 3e édition du « Camp vacances Citoyenneté » dont la participation est gratuite et qui regroupe une cinquantaine de participants, a pour parrain Karim Ouattara, le directeur général de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso. Selon lui, ayant pour rôle d’accompagner les personnes qui ont des initiatives privées, il ne pouvait qu’accepter d’apporter son soutien à l’initiative.

L’un des plus gros soucis de l’entrepreneuriat des jeunes étant le manque de financement, le directeur général de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso a indiqué que les jeunes du « Camp vacances Citoyenneté » vont bénéficier d’accompagnement afin de réussir à surmonter cette difficulté. « Les jeunes qui vont finir les formations, nous allons pouvoir les accompagner à monter leur business plan ou à finaliser leur business plan. Nous ne finançons pas, mais on peut les orienter vers les structures de financement. (…) . Nous serons là, ne serait-ce que le volet caution morale qu’on pourra donner à ces jeunes-là pour les permettre de mobiliser les fonds nécessaires à la réalisation de leurs activités », s’est exprimé Karim Ouattara.

Du côté des participants, ils ont la certitude de sortir bien outillés du camp pour réussir à affronter les réalités de l’entrepreneuriat. C’est le cas d’Adama Diallo qui dit n’avoir pas hésité un seul instant à participer après avoir pris connaissance du thème. « Qui parle de citoyenneté, parle de beaucoup de choses à la fois. Je suis là pour développer mes capacités en termes de citoyenneté et par-delà tout ce qui entoure le thème, par rapport aux formations et l’entrepreneuriat », a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que l’association Goutte d’Eau pour le Burkina Faso a été créée en décembre 2007. Avec son siège social à Ouagadougou, l’association a mené plusieurs activités dans plusieurs localités du Burkina Faso pour le bien-être des populations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page