Chronique  judiciaire : Il vole un bœuf et réussit à le vendre à 300 000 FCFA

OS est âgé de 32 ans. Commerçant de son état il  est célibataire et père d’un enfant. Il lui est reproché d’avoir à Ouahigouya, entre le 1er et le 2 juillet 2022 soustrait frauduleusement un bœuf appartenant à OA.

A la barre, interrogé par le président du tribunal, le prévenu a reconnu les faits à lui reprochés. Il explique qu’il a d’abord ciblé la cour où se trouvaient les bœufs avant d’aller à 4h du matin pour faire son choix de taureau.

Il dit avoir vendu le taureau au marché de bétail de Ouahigouya à 300 000 francs CFA et qu’il  avait déjà utilisé 230 000 francs CFA pour ses besoins.

Le témoin et acheteur DB déclare qu’il  a acheté le taureau à 300 000 francs CFA. A l’en croire, il  n’a pas su que le bœuf a été volé.  Il s’est constitué partie civile et a réclamé ses 300 000 francs CFA.

La victime OA  a laissé entendre qu’au réveil dans la matinée du 2 juillet, il a constaté la disparition de son taureau. Le bœuf a été retrouvé au marché de bétail dans les mains de DB,  selon OA. Ayant retrouvé son bœuf, la victime ne s’est pas constituée  partie civile.

Le procureur dans ses réquisitions a demandé au tribunal de déclarer OS coupable des faits de vol de nuit et de le condamner à une peine d’emprisonnement de 36 mois dont 24 mois ferme plus une amende de 1 million de francs CFA assorti du sursis.  

Au verdict, le tribunal a déclaré le prévenu coupable des faits de vol de nuit à lui reprochés puis l’a condamné à une peine d’emprisonnement de 36 mois dont 18 mois ferme plus une amende de 1 million de francs CFA assortir du sursis. En outre, le tribunal condamne le prévenu à payer  la somme de 230 000 francs CFA à l’acheteur et ordonne la restitution du scellé constitué de 70 000 francs CFA saisi entre les mains du prévenu à DB.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page