Honoré Yonli : « On ne peut pas comprendre que des Hommes d’affaires se permettre de vouloir faire de la politique »

Ce vendredi 19 août 2022 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse, l’Union Nationale des Opérateurs Économiques Émergeants (UNOPE) a appelé les opérateurs économiques à se démarquer de la vie politique . Honoré Yonli et ses camarades soutiennent les propos de l’homme d’affaires Mahamadou Bonkoungou, PDG du groupe EBOMAF, qui lors d’un entretien accordé à des confrères avait laissé entendre que le Groupe EBOMAF va s’opposer à tout opérateur économique burkinabè qui tenterait de briguer la magistrature suprême.

Une politisation du monde des affaires, c’est ce que dénonce l’Union Nationale des Opérateurs Économiques Émergents (UNOPE). Selon le président de l’union, Honoré Yonli, « certains responsables s’écartent de leurs missions principales » en nourrissant des envies de s’engager dans la vie politique.

Selon l’union, cette attitude de certains acteurs du milieu des affaires est condamnable. « Nous déplorons et dénonçons tout en mettant en garde les intéressés qui à notre sens est une trahison, car leur rôle c’est de travailler pour les intérêts du monde économique et non pour leurs propres intérêts », a-t-il dit.

L’UNOPE estime que le milieu des affaires doit être « apolitique » afin de mieux servir les intérêts des Burkinabè. Une manière pour l’union d’éviter que « la fragilité du secteur ne s’aggrave ». Dans ce sens, Honoré Yonli et ses camarades ont laissé entendre qu’ils soutiennent Mahamadou Bonkoungou dans ses propos.

« Il est inconcevable que des élus consulaires déroutent de leur mission de défense et de protection des acteurs économiques à des fins purement politique », a lancé le président de l’UNOPE. Il a même salué et remercier le PDG du groupe EBOMAF pour « sa clairvoyance ».

« On ne peut pas comprendre qu’aujourd’hui, des Hommes d’affaires, des opérateurs économiques au lieu de créer de la richesse et de l’emploi pour les jeunes se permettent de vouloir faire de la politique. Nous pensons que c’est une façon de prendre en otage notre économie (…)

nous sommes nombreux et nous savons ce que nous voulons. Ils vont nous croiser sur leur chemin. La législation n’interdit pas aux Hommes d’affaires de faire la politique mais c’est seulement à notre niveau que ça pose problème (…)

Si nous avons cité EBOMAF, c’est parce que c’est lui qui est assez fort et qui pouvait potentiellement être candidat. Mais il a choisi d’accompagner les jeunes et non faire la politique »,

Honoré Yonli

L’Union Nationale des Opérateurs Économiques Émergeants (UNOPE) est également revenu sur les questions sécuritaires et humanitaires. Honoré Yonli a appelé les Burkinabè à s’unir pour soutenir les forces de défense et de sécurité dans la mission de sauvegarde du territoire national.

« Nous devons être plus que jamais soudés pour vaincre l’adversité à travers le renforcement des liens sociaux, la réconciliation nationale et le vivre-ensemble afin de préserver la paix au Burkina Faso », a lancé le président Honoré Yonli.

Dans cette lancée, l’UNOPE a déclaré qu’un fonds de résilience économique a été mis en place afin d’aider les autorités dans le soutien des personnes déplacées. Aussi, la lutte contre la fraude et la contrebande est un aspect aussi important du point de vue de l’union, car selon Honoré Yonli, cela « peut alimenter les groupes armés ».

Basile SAMA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page