Burkina Faso : La SITARAIL se laisse découvrir à Bobo Dioulasso

Pour mieux se faire connaître la société SITARAIL a organisé ce jeudi 18 août 2022, une journée d’immersion au profit des Hommes de médias et des leaders de la société civile de Bobo-Dioulasso. Au cours de cette journée, l’ensemble des installations de l’entreprise ont été visitées.

Se montrer transparent vis-à-vis du monde extérieur, c’est l’objectif recherché par la SITARAIL en organisant la présente journée d’immersion au sein de ses installations. Selon Alexis S. Ouédraogo, le coordonnateur des services SITARAIL de Bobo-Dioulasso, la presse constitue un moyen important pour déconstruire certains préjugés selon lesquels SITARAIL serait une structure fermée.

L’atelier de maintenance – © Faso7

« Cette visite a pour but de vous faire découvrir l’activité de SITARAIL dans son ensemble », a-t-il indiqué. Débutée à l’École Supérieure des Métiers ferroviaires, la visite des installations est passée par l’Atelier de maintenance du matériel roulant, le centre médical SITARAIL de Bobo, le port sec et la gare SITARAIL de Bobo.

À chaque étape de la visite, les chefs de chaque section ont donné des explications sur le travail qui s’opère à leurs niveaux. Pour Alexis S. Ouédraogo, la visite de tous ces lieux avait pour objcetif de montrer aux Hommes de médias ainsi qu’aux autres invités, l’important effort d’investissement fait par SITARAIL pour être plus performant.

Alexis S. Ouédraogo (micro), le coordonnateur des services SITARAIL de Bobo-Dioulassola- © Faso7

« Nous avons voulu également que les gens sachent qu’en-dehors du train, que les gens voient tous les jours, il y a des investissements qui sont réalisés tous les jours afin de maintenir le matériel et les infrastructures en bon état et surtout de les moderniser », a-t-il laissé entendre.

Composé de 29 locomotives de ligne, de 14 locotracteurs pour les opérations de manœuvre, 15 draisines de chantier, 20 engins de travaux publics et de service et d’une vingtaine de voitures, la SITARAIL transporte 200 000 voyageurs par an et 1 000 000 de tonnes de marchandises par an.

Le centre médical de Bobo Dioulasso- © Faso7

La société emploie 1 500 personnes et crée plus de 3 000 emplois indirects. Dans sa politique d’emploi, la société a mis un accent particulier sur le genre. Ainsi, des femmes occupent des postes à tous les niveaux.

Moriba KEITA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page